BFMTV

Allemagne: une enquête pour "tentative de meurtre" antisémite ouverte après l'agression d'un étudiant juif

Un homme et un petit garçon devant le lieu de l'agression antisémite, le 4 octobre 2020

Un homme et un petit garçon devant le lieu de l'agression antisémite, le 4 octobre 2020 - JONAS WALZBERG

Un étudiant juif a été grièvement blessé lors d'une agression devant une synagogue à Hambourg ce dimanche soir. Le suspect, interpellé, portait un uniforme de l'armée allemande et était en possession d'un dessin d'une croix gammée.

Une enquête pour "tentative de meurtre" antisémite a été ouverte après qu'un étudiant juif a été grièvement blessé lors d'une agression dimanche devant une synagogue de Hambourg, a annoncé ce lundi la police.

Cette agression est intervenue près d'un an après une attaque visant, le jour de la fête de Yom Kippour, la synagogue de Halle (Saxe-Anhalt) au cours de laquelle deux personnes avaient été tuées.

Attaqué à coups de pelle

La victime, âgée de 26 ans, a été attaquée à coups de pelle portés à la tête au moment où elle s'apprêtait à entrer dans l'enceinte de la synagogue à l'intérieur de laquelle se déroulait dimanche après-midi la fête de Succot, également connue sous le nom de "fête des cabanes". Selon des médias allemands, la synagogue était remplie de fidèles.

Le jeune homme agressé est parvenu à se mettre à l'abri et a été pris en charge pour de premiers soins par des passants avant d'être hospitalisé.

Les enquêteurs ont notamment trouvé un document comportant une croix gammée dans une poche de l'auteur présumé de l'attaque, âgé de 29 ans et vêtu d'un uniforme de l'armée allemande, a précisé dans un communiqué la police de Hambourg.

Attaque "à motivation antisémite"

Il avait été interpellé juste après l'agression et a donné l'impression d'être "extrêmement embrouillé", rendant très difficile un interrogatoire, a rapporté ce dimanche une porte-parole de la police.

"L'évaluation des circonstances (de l'agression) conduit à une attaque à motivation antisémite", a annoncé ce lundi la police.

Le parquet fédéral, chargé des affaires les plus sensibles, va piloter l'enquête ouverte pour "tentative de meurtre à caractère antisémite".

Dans un pays hanté par son passé, les autorités s'inquiètent d'une résurgence de l'antisémitisme ces derniers temps, alimentée notamment par l'extrême droite.

F.R. avec AFP