BFMTV

Soupçons d'antisémitisme en Allemagne après l'installation d'un drapeau israélien sur une cheminée d'usine 

Dans la ville de Leipzig en Allemagne, un drapeau israélien a été installé ce lundi sur la cheminée d'une usine désaffectée, en ce jour anniversaire de libération du camp de concentration nazi d'Auschwitz.

La justice allemande envisage d'ouvrir une enquête pour "incitation à la haine raciale" après qu'un drapeau israélien a été hissé sur une cheminée d'une usine désaffectée à Leipzig lundi, jour anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz, rapporte le quotidien Bild.

Les corps des victimes de l'Holocauste exterminées dans les chambres à gaz des camps nazis ou morts d'épuisement ou de maladie étaient brûlés dans des fours crématoires dont les cheminées crachaient jour et nuit de la fumée.

Une enquête ouverte?

La justice étudie la possibilité "d'ouvrir une enquête sur des soupçons d'incitation à la haine raciale", a indiqué un porte-parole du Parquet de Leipzig, Andreas Ricken, cité par Bild.

Le Parquet de Leipzig, dans l'ancienne Allemagne de l'Est, n'était pas immédiatement joignable pour commenter mais selon Bild, les services de police chargés des crimes à caractère politique ont été informés. Les pompiers et la police criminelle sont parvenus dans la journée à retirer ce drapeau qui va faire l'objet d'analyses scientifiques, selon la même source.

À Pirna, près de Dresde, la police a également annoncé avoir ouvert une enquête après qu'une Allemande de 23 ans a effectué le salut hitlérien, selon des témoins, en marge d'une cérémonie à la mémoire des plus de 1,1 million de personnes, essentiellement des Juifs, assassinés dans le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. Ce camp nazi situé dans la Pologne actuelle avait été libéré le 27 janvier 1945 par l'Armée rouge.

Jeanne Bulant avec AFP