BFMTV

Al Qaïda menace de nouveau "Charlie Hebdo" pour avoir réédité des caricatures de Mahomet

La Une de Charlie Hebdo

La Une de Charlie Hebdo - BFM

Cinq ans après les attaques jihadistes contre Charlie Hebdo à Paris, qui avaient fait 12 morts, l'organisation terroriste Al Qaïda menace à nouveau le journal satirique pour avoir republié les caricatures de Mahomet.

En plein procès des attentats de janvier 2015, Al Qaïda menace de nouveau Charlie Hebdo pour avoir réédité des caricatures du prophète Mahomet, selon le groupe américain Site, spécialisé dans la surveillance des organisations jihadistes. Le 1er septembre, à la veille de l'ouverture du procès, l'hebdomadaire avait décidé de republier les caricatures qui avaient fait de l'hebdomadaire satirique la cible des jihadistes en 2015.

Le raid meurtrier contre Charlie Hebdo "n'était pas un incident ponctuel", avertit l'organisation terroriste dans sa revue publiée ce vendredi.

"Nous ne nous coucherons jamais"

"Nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais", expliquait Riss, le directeur de la publication de Charlie Hebdo à la veille du procès. “Je ne veux pas vivre soumis à l’arbitraire démentiel des fanatiques (...) Il n'y a pas à regretter" leur publication, avait ajouté le dessinateur.

Le procès des attentats de janvier 2015 s'est ouvert devant la cour d'assises spéciale de Paris, plus de cinq ans après les sanglantes attaques jihadistes contre le journal Charlie Hebdo, des policiers et un magasin Hyper Cacher, qui avaient semé effroi et consternation et fait 17 morts. Ce procès historique, qui se tient sous très haute surveillance, doit s'achever le 10 novembre.

Plusieurs manifestations anti-Charlie Hebdo ont été organisées au Pakistan au début du mois de septembre, au cours de laquelle des protestataires ont brûlé le drapeau français.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV