BFMTV

Affaire Estelle Mouzin: Michel Fourniret "n'est pas passé aux aveux"

Après avoir été entendu par les enquêteurs, le tueur en série Michel Fourniret avait été mis en examen mercredi après-midi dans le cadre de la disparition de la petite fille, survenue en 2003.

Mis en examen mercredi pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" dans l'affaire Estelle Mouzin, Michel Fourniret n'est "pas passé aux aveux", a assuré à BFMTV l'avocat de la famille de la petite fille, disparue en 2003. Cependant, Me Didier Seban a précisé qu'il y avait "des charges très importantes" contre le tueur en série, déjà condamné à perpétuité pour d'autres crimes.

"Il n'a pas donné d'éléments précis sur la disparition d'Estelle Mouzin, il n'est pas passé aux aveux", a affirmé l'avocat ce jeudi sur notre antenne. "Mais les charges qui étaient réunies contre lui depuis la déclaration de Monique Olivier et depuis le début de l'enquête ont été considérées comme suffisantes par la juge pour le mettre en examen."

L'avocat de la famille ajoute que ces charges sont "très importantes". À noter que Michel Fourniret s'était déjà dénoncé, disant qu'il souhaitait être jugé dans l'affaire Estelle Mouzin, rappelle Me Didier Seban. "Jusqu'ici, on se refusait à enquêter sur cette piste", a-t-il poursuivi, dénonçant "qu'on ne sait pas, en France, enquêter sur les tueurs en série."

L'avocat a ajouté qu'Eric Mouzin, le père d'Estelle, était "heureux de cette avancée de l'enquête, mais attentif à ce que la justice et les services d'enquête soient mobilisés". "Il attend qu'enfin, ce qu'il demandait depuis tant d'année, soit mis en oeuvre."

Juliette Mitoyen