BFMTV

A Saint-Malo, vol de pistolets ayant appartenu au corsaire Surcouf

-

- - La statue du corsaire Robert Surcouf à Saint-Malo - Image Flickr

Des pistolets ayant appartenu au capitaine corsaire Robert Surcouf ont été volés dans un musée de Saint-Malo, le week-end dernier.

Un vol audacieux. Deux pistolets originaux ayant appartenu au corsaire Robert Surcouf ont été volés au musée de Saint-Malo, comme le révèle Ouest France. Le vol a été constaté dimanche lors des Journées du patrimoine.

Le mystère reste entier, la date exacte et l'heure du vol étant toujours inconnus. De plus, aucune effraction n'a été constatée sur les accès extérieurs du musée. Selon Ouest France, les voleurs auraient effectué leur méfait le samedi ou le dimanche durant les Journées du patrimoine, quand l'affluence est importante. Toujours selon le quotidien régional, les auteurs du vol n'ont eu qu'à dévisser une vitre pour s'emparer du butin.

Une plainte a été déposée au commissariat et une enquête a été ouverte par le parquet de la ville. Les deux pistolets datent de 1825 et avaient été offerts au musée par un descendant du corsaire, originaire de Saint-Malo. Les deux pistolets avaient déjà été dérobés dans les années 60 par des marins anglais. Ils avaient été récupérés juste à temps, alors que le bateau britannique passait les écluses de Saint-Malo, rappelle Ouest-France.

Né en 1773 à Saint-Malo, Robert Surcouf fut l'un des plus célèbres corsaires français. Devenu capitaine corsaire à 20 ans seulement, il commanda plusieurs vaisseaux, attaquant les marines marchandes et militaires britanniques. En hommage, cinq bateaux de la marine nationale ont porté son nom dont une frégate, toujours en activité.

G.D.