BFMTV

23 cocoricos en 26 minutes: le propriétaire d'un coq condamné à verser 500 euros à sa voisine

Un coq

Un coq - Haidar HAMDANI / AFP

A Margny-Lès-Compiègne, dans l'Oise, un homme a été condamné à verser 500 euros d'indemnités à sa voisine. Elle se plaignait de son coq, qui chante près d'un "cocorico" par minute.

Avec près d'un "cocorico" par minute, un coq dérangeait une hôtesse de l'air qui n'arrivait pas à dormir la journée. Son propriétaire a été condamné à lui verser 500 euros d'indemnités, à Margny-Lès-Compiègne, dans l'Oise, relate Franceinfo ce mercredi.

"C'est vraiment risible"

23 cocoricos en 26 minutes, c'est ce que la police et un juge ont constaté lorsqu'ils sont venus au domicile de Coco, le coq chanteur. Le propriétaire, Nicolas Boucher, a déplacé le coq en centre ville. "Je n'aurais jamais pensé que la justice puisse condamner un coq, c'est vraiment risible", s'attriste-t-il. Il a fait appel de cette décision et est soutenu par une pétition de 50.000 signatures.

"Ça me démoralise. Je suis déjà à plus de 2000 euros de frais de justice dans cette affaire, ils sont en train de m'achever financièrement", a-t-il souligné. 
Alexandra Jaegy