BFMTV
People

Violences faites aux femmes: Muriel Robin critique l'inertie des candidats à la présidentielle

Muriel Robin

Muriel Robin - Xavier Leoty - AFP

A quelques mois de l'élection présidentielle, l'humoriste dénonce le manque de prises de position sur la lutte contre les violences faites aux femmes des candidats.

Engagée de longues dates dans la lutte contre les violences faites aux femmes, Muriel Robin remonte au créneau à quelques mois de l'élection présidentielle.

"Ils ont fait des choses, mais il en reste encore beaucoup à faire. Il y a une bonne volonté, il ne faut pas le cacher. On est entendue, écoutée [mais] ça ne va jamais assez vite parce que ça continue", regrette-t-elle dans les colonnes du Parisien.

Elle reconnaît un changement dans la couverture médiatique des féminicides, mais elle déplore l'absence de prises de parole sur le sujet par les candidats à l'élection présidentielle.

"Vous en entendez parler, vous? Non, ce n’est pas du tout une priorité. C’est désolant, humiliant. Les associations font un travail magnifique. Il faut sortir plus d’argent. Je ne comprends pas pourquoi ils ne le font pas [...] Il faut de l’argent pour les hébergements, pour les femmes et leurs enfants."

"Ce sont des assassinats"

Muriel Robin leur adresse un message: "Mettez ce dossier sur le dessus de la pile. Celui ou celle qui réglera ça sera applaudi par tous les Français, toutes les Françaises. Il ne faut pas remettre les choses au lendemain, il faut les faire vite parce que des femmes meurent. Ce sont des assassinats. C’est inacceptable." "Il ne faut surtout pas les lâcher", insiste-t-elle.

L'humoriste estime que l'élection d'une femme à la présidence pourrait faire bouger les lignes: "Je crois en l’empathie, qui est quelque chose de plus féminin que masculin. Les femmes donnent de l’espoir. Je ne cocherais pas toutes les candidates mais l’écoute serait différente. Jusqu’à maintenant, il n’y a pas eu de femme à des postes importants concernant ce sujet."

C'est un combat de longue date pour Muriel Robin. Elle a prêté en 2020 sa voix au documentaire Crime conjugal, pourquoi ont-ils tué leur femme?. Elle a elle-même incarné à la télévision Jacqueline Sauvage, condamnée pour avoir tué son mari qui la battait, avant d'être graciée et devenue un symbole des violences conjugales.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV