BFMTV

Véronique Sanson, Jérôme Commandeur, Clara Morgane... Ces artistes qui passent le Nouvel an sur scène

Ces trois artistes ont décidé de célébrer le passage en 2020 sur scène, en compagnie de leur public.

Loin du champagne, de la fête et du décompte, c'est dans des salles de spectacle que certains artistes ont décidé de passer le réveillon du Nouvel An. Véronique Sanson, par exemple, se produira à la salle Pleyel, à Paris. Et elle a d'abord eu peur que personne ne vienne:

"C'est la première fois de ma vie que je joue un 31 décembre", confie-t-elle à BFMTV. "Je me dis que les gens ne viendront jamais, parce que c'est le réveillon. Et il y a plein de gens où je me dis que ça va leur éviter un réveillon forcé où ils n'ont pas du tout envie d'aller. Je me suis dit que c'est peut-être ceux-là qui viendront... ou pas."

Depuis, l'interprète de Une nuit sur son épaule a pu se rassurer: son concert du 31 décembre affiche complet. 

"Le 31, on est au stade!"

Jérôme Commandeur, quant à lui, sera sur la scène de l'Olympia dès le 25 décembre pour son one-man-show Tout en douceur; il y entamera une série de 12 spectacles dans la salle mythique, avant une tournée en janvier et février. Il sera également sur scène le 31, et il s'attend à deux soirées très différentes:

"Le 25, je me demande s'il n'y aura pas un petit côté S.O.S. détresse amitié, Le Père Noël est une ordure et 'appuyez sur le bouton'", plaisante-t-il. "Je vais démarrer par ça et les chambrer, je pense que ça va les faire marrer (...) Le 31, pour l'avoir vécu, ce qui est génial c'est qu'ils se contrefoutent de ce que vous racontez, vous mettez un pied sur scène et c'est le feu, le volume est multiplié par dix... on est au stade, quoi!" 

Enfin, Clara Morgane sera au Casino Barrière du Cap d'Agde le 31 décembre pour une représentation du Cabaret de Clara:

"On va s'arranger pour que minuit soit à peu près la fin du spectacle et que tous les artistes sur scène puissent faire le décompte en même temps, avec les gens", annonce-t-elle sur BFMTV. "C'est fort possible qu'à la fin les artistes aient aussi envie de faire la fête et de se mêler aux gens, je pense qu'après ça se transforme en plus en discothèque."
Philippe Dufreigne, Jean-Marie Marchaut et Lorène de Susbielle avec Benjamin Pierret