BFMTV

Salut les Terriens: les "excuses" de Laurent Baffie à Vincent Bolloré

Laurent Baffie dans "Salut les Terriens"

Laurent Baffie dans "Salut les Terriens" - Capture d'écran C8

L'humoriste a présenté de drôle d'excuses au patron du groupe Canal+.

Mea culpa pour Laurent Baffie. Samedi soir, le chroniqueur de Salut les Terriens est revenu sur son passage la semaine précédente dans On n'est pas couché sur France 2, lors duquel il avait adressé des doigts d'honneur à Vincent Bolloré. 

"J'ai un petit mot d'excuse (...) Je me suis rendu compte que j'avais été trop loin chez Ruquier, avec Bolloré. C'est pas possible. Guillon, s'il se fait virer, ça fait 11 ans qu'il est là. Moi, ça fait un mois", a-t-il justifié avec humour avant de se lancer dans la lecture d'un poème écrit pour le patron du groupe Canal+.

"Beaucoup trop loin je suis allé"

"Mon petit Vincent adoré, beaucoup trop loin je suis allé, donc permets-moi de m'excuser. Je n'ai pas le sens de la hiérarchie, et je dis trop caca pipi, mais aujourd'hui, c'est bien fini, plus de provoc', juré promis! Donc entre nous, c'est entendu, sois rassuré, sois détendu, car jamais plus, non jamais plus, je te mettrai des doigts dans le cul!", a récité Laurent Baffie.

Thierry Ardisson, qui était au côté de Laurent Baffie dans Salut les Terriens la semaine passée, avait confié sur le plateau de l'émission avoir "sauvé la tête de Stéphane Guillon".

Altercation avec Cyril Hanouna

L'humoriste, sur la sellette après son altercation avec Cyril Hanouna et des propos à l'encontre de Vincent Bolloré, avait notamment accusé les deux hommes d'organiser son licenciement.

"La chronologie des faits est extrêmement intéressante, je suis chez C à vous et je donne mon avis sur Monsieur Bolloré. Cet avis déplaît. Trois jours après, Monsieur Hanouna organise mon licenciement sur son plateau, demande 'Faut-il virer Guillon?', dévoile mon salaire... C'est évidemment téléguidé", avait expliqué Stéphane Guillon.

Nawal Bonnefoy