BFMTV

Questions pour un champion: Julien Lepers réclame 3,4 millions d'euros devant les prud'hommes

Julien Lepers a présenté le jeu "Questions pour un champion" pendant 27 ans

Julien Lepers a présenté le jeu "Questions pour un champion" pendant 27 ans - Miguel Medina - AFP

L'animateur Julien Lepers, évincé en 2016 de la présentation de Questions pour un champion sur France 3, réclame la somme de 3,4 millions d'euros à la société de production FremantleMedia, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat. Portée devant le conseil des prud'hommes jeudi, la décision interviendra le 5 avril, a indiqué à l'AFP maître Pierre-Olivier Lambert, le conseil de Julien Lepers, confirmant des informations de presse.

Concernant la somme de 3,4 millions d'euros réclamée à FremantleMedia, "cela paraît très important, mais il s'agit en premier lieu d'indemnités contractuellement convenues à hauteur d'un million, cela ne souffre aucune contestation", a-t-il précisé. Elle comprend aussi "le prix de 28 années d'ancienneté en fonction de son salaire de 40.000 euros par mois environ" ainsi que "500.000 euros pour un préjudice d'image qui correspond à environ un an de salaires", a ajouté l'avocat.

"Julien Lepers a failli sortir de ses gonds"

"Ce n'est pas une petite société de production mais une filiale du groupe Bertelsmann, qui fait 16 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel", a souligné le conseil de Julien Lepers, qui a qualifié l'audience de "virulente, à l'image de son licenciement".

"Julien Lepers a failli sortir de ses gonds, (...) c'est un homme brisé, qui s'est fait viré au bout de 28 ans, c'est une claque, une insulte", selon Me Lambert. Le producteur a exécuté 'à la cow-boy' une décision du diffuseur France Télévisions, prise par Delphine Ernotte directement, de virer les hommes blancs de plus de 50 ans", a-t-il estimé, "le producteur n'a pas souhaité assumer la décision du diffuseur et a invoqué de fausses raisons pour justifier son licenciement".

F.M. avec AFP