BFMTV

Prodiges: qui est Andréas, le gagnant de l'édition 2018?

Andréas sur la scène de "Prodiges"

Andréas sur la scène de "Prodiges" - Capture d'écran YouTube - Prodiges

Le jeune adolescent de 16 ans a réussi à s'imposer grâce à son jeu de scène et sa technique impeccables. Passionné de chant et de sport, il souhaite devenir chanteur d'opéra.

Prodiges a élu le gagnant de son édition 2018, samedi soir sur France 2. C'est Andréas, 16 ans, qui a remporté cette cinquième saison du télé-crochet dans lequel de jeunes talents de la musique classique se mesurent les uns aux autres. "C'est incroyable, merci à tous": du haut de son mètre 90, c'est avec humilité et un trouble apparent qu'il a récupéré son prix sur la scène du Zénith de Montpellier, face à l'animatrice Daphné Bürki.

Andréas a convaincu le jury, composé de Marie-Claude Piétragalla, Elizabeth Vidal et Gautier Capuçon, grâce à son interprétation de l'"Adagio en sol mineur" de Tomaso Albinoni. Il s'est ainsi imposé face à la danseuse Chloé et la violoncelliste Lynn, benjamine du concours.

Un "déclic" à quatre ans

Malgré son jeune âge, le Parisien d'origine martiniquaise et cubaine est déjà fort d'une expérience solide en chant: "Le déclic avec la musique s'est produit lorsque j'avais quatre ans", raconte-t-il dans les colonnes de Télé Loisirs:

"La radio diffusait de la musique classique et je me suis arrêté de m'amuser net, j'étais captivé, scotché. Ça me fascinait. Ma mère en voyant ça m'a inscrit dans une petite chorale et depuis, je n'ai pas cessé de chanter…"

Car le jeune homme dispose d'un atout majeur: comme le rapporte franceinfo outre-mer, Andréas est doté d'une double tessiture vocale, ce qui lui permet d'alterner entre voix très aiguë de contre-ténor et tons graves de baryton. Un don qu'il travaille pas moins de 12 heures par semaine et qu'il couple avec un jeu scénique assuré.

Le chant, le sport, la danse...

S'il excelle en musique, le lycéen a également d'autres passions. Andréas est un grand sportif: toujours d'après Télé Loisirs, il a eu "un très bon niveau" en basket-ball avant d'arrêter pour des "problèmes d'articulations". Il a également pratiqué le taekwondo en compétition, et se consacre aujourd'hui à la danse sportive et la danse contemporaine.

Celui qui parle d'une "explosion de bonheur incroyable" à l'annonce de sa victoire ne cache pas son ambition de devenir chanteur d'opéra: "Je souhaite intégrer (le conservatoire) de Paris ou de Lyon)", explique-t-il à l'hebdomadaire, comptant sur sa bourse remportée sur la Deux (10.000 euros) pour l'aider à financer son rêve.

Benjamin Pierret