BFMTV

Miss Univers 2019: pourquoi le coming out de la candidate birmane est historique

Swe Zin Htet, miss Myanmar

Swe Zin Htet, miss Myanmar - Paras Griffin - Getty Images North America - AFP

Pour la première fois, une candidate au concours de beauté a évoqué son homosexualité.

Miss Myanmar, Swe Zin Htet, n'a peut-être pas remporté le titre de Miss Univers, mais elle a marqué l'histoire du concours. Pour la première fois depuis le début de la manifestation, une candidate a évoqué son homosexualité.

La jeune femme, qui a fait son coming out fin novembre sur le site Missology, a expliqué son geste dans le magazine People

"Si je dis que je suis lesbienne, j'ai cette plateforme que me permet d'avoir un grand impact sur la communauté LGBT en Birmanie", a-t-elle indiqué. "Ce qui est difficile, c'est qu'en Birmanie les personnes LGBT ne sont pas acceptées. Ils sont dénigrés par les autres et sont discriminés."

Swe Zin Htet, qui est surnommée "Superman" par ses fans, veut changer la situation en Birmanie. Elle ambitionne désormais de continuer à défendre les droits des personnes LGBT: "J'ai l'impression de commencer un nouveau chapitre de ma vie", dit-elle.

Zozibini Tunzi, Miss Afrique du Sud, a été couronnée Miss Univers 2019 à l'issue d'une cérémonie où il a beaucoup été question du droit des femmes à disposer d'elles-mêmes. La Française Maëva Coucke s'est qualifiée parmi les 10 finalistes, mais n'a pas atteint le "top 5".

Jérôme Lachasse