BFMTV

Le Youtubeur Gonzague raconte comment il a piégé Quotidien

Gonzague et Robin expliquent comment ils ont piégé une équipe de Quotidien au salon des Youtubeuses.

Gonzague et Robin expliquent comment ils ont piégé une équipe de Quotidien au salon des Youtubeuses. - Capture d'écran - Gonzague TV - Youtube

Le Youtubeur Gonzague a bel et bien piégé l'équipe de Quotidien, venue tourner une séquence au salon des Youtubeuses beauté, le 5 juin à Paris.

Le jeune garçon avait tout du bon client. C'était en fait un "troll". Lundi, la séquence filmée par une équipe de Quotidien, l'émission de Yann Barthès sur TMC, au salon des Youtubeuses beauté a connu un écho retentissant.

On y voyait un jeune garçon évoquer avec assurance sa technique de drague, dans un événement essentiellement fréquenté par des Youtubeuses. "Moi je suis là un peu pour draguer", expliquait-il avec aplomb, employant carrément le terme de "prédateur".

Sauf que, comme nous l'avions rapidement décelé, le jeune garçon n'était pas un visiteur lambda, mais Robin, un complice du Youtubeur Gonzague. L'humoriste l'a confirmé dans une vidéo postée mardi soir sur son compte Twitter. Il y confirme le subterfuge et explique comment il a procédé, pour piéger les journalistes.

Super réglo

"Robin s'est fait passer pour un mec horrible, très très bizarre, avec les hormones en feu, pour essayer de passer dans Quotidien", explique Gonzague, flanqué du jeune Robin.

"Les journalistes cherchent à avoir une séquence marrante, ce qui est naturel, donc ils font une espèce de casting dans le salon, pour trouver les trucs un peu marrants ou qui sortent de l'ordinaire. (...) L'équipe (ndlr: de l'émission Quotidien) a été super sympa, super réglo, ils n'ont pas essayé de fouiller pour avoir des fausses réponses. C'est nous qui leur donnions des bribes de phrases horribles".

L'humoriste raconte encore qu'il avait déjà essayé de piéger une équipe de Quotidien lors du salon du livre. "On s'était fait interviewer pareil, sauf que après l'interview, les journalistes avaient repéré qu'il y avait des gens autour de moi, qui me demandaient des photos. Donc ils avaient fait le rapprochement avec moi, et du coup, ils n'avaient pas diffusé la séquence".

En mars dernier, Robin, 11 ans, avait notamment piégé des sportifs français à l'occasion d'un canular organisé à l'AccorHôtels Arena à Paris lors du championnat du monde de hockey sur glace. Il avait déjà sévi avec les Youtubeuses en piégeant en avril la Youtubeuse et actrice Adele Castillon.

"On vous rassure, Robin, il est pas comme ça, il jouait juste un rôle", a conclu Gonzague.

Magali Rangin