BFMTV

Le tournage de Fort Boyard reporté à cause d'une tempête: "Je veux bien mourir, mais pas comme ça!"

Fort Boyard

Fort Boyard - - Xavier Leoty / AFP

L'émission a été contrainte de reporter le tournage d'un épisode à cause d'une violente tempête. Patrice Laffont et Olivier Minne réagissent.

Début difficile pour Fort Boyard. L'émission de France 2, qui fête cette année ses trente ans, a été contrainte de reporter le tournage de l'épisode inaugural de sa nouvelle saison à cause d'une violente tempête:

"Je veux bien mourir, mais pas comme ça! On a eu des vents de plus 100 km/h et la mer était très mauvaise avec des vagues de six mètres de haut.", a ainsi indiqué au Parisien Patrice Laffont, qui est de retour au Fort après plusieurs années d'absence.

"Le risque, c’était qu’on ne puisse plus repartir"

"On a affronté des tempêtes avec de l’eau qui passe au-dessus des murs, mais depuis mon arrivée en 2003, c’est la première fois qu’on doit changer de programme", a réagi de son côté Olivier Minne.

Il ajoute: "Le vent est monté toute la journée et le risque, c’était qu’on ne puisse plus repartir. D’autant plus qu’on finit de tourner dans la nuit, cette année." Le Fort a déjà été frappé par deux tempêtes ces dernières semaines, complète Eric Buron, le directeur de la production. Les dégâts causés par les intempéries ont été constatés par le réalisateur de l'émission, Francis Coté: 

"Les volets de protection ont volé en éclats et les vitres avec, notamment dans la cuisine et la salle de repos. On a aussi retrouvé beaucoup d’écume à l’intérieur du fort. Mais heureusement, les cellules n’ont pas été endommagées. Tout comme la passerelle d’accès, qui avait été remontée à temps."

Les candidats de l'épisode - les boxeurs Tony Yoka et Estelle Mossely, l’humoriste Tom Villa, l’ancien footballeur Olivier Dacourt et la journaliste de Canal + Marie Portolano - devraient revenir à une autre date. Selon Le Parisien, le tournage a commencé aujourd'hui avec une autre équipe, tout aussi prometteuse: les rappeurs Bigflo & Oli et les YouTubeurs McFly et Carlito.

Jérôme Lachasse