BFMTV

David Pujadas n'a pas de ressentiment envers France 2

David Pujadas débarque ce lundi soir sur LCI

David Pujadas débarque ce lundi soir sur LCI - France 2

Le journaliste, qui revient à l'antenne ce lundi sur LCI, a évoqué son éviction de France 2 dont il ne garde aucune amertume, mais aussi son remplacement par Anne-Sophie Lapix et sa nouvelle émission.

Evincé du 20 heures de France 2 en mai dernier, David Pujadas fait son grand retour à l'antenne ce lundi à partir de 18 heures. Le journaliste, qui débarque sur LCI, présentera dès ce soir le 24 Heures Pujadas, l’info en questions, émission jusqu'alors pilotée par Yves Calvi sous le nom 24 Heures en questions.

"Il y aura un grand débat sur le thème du jour, un invité de référence, une partie composée de regards sur l’actualité", a-t-il expliqué au Figaro. "Mais aussi des questions, essentielles à toute bonne émission d’actualité, et ma touche personnelle. Dans un contexte où on n’invente plus beaucoup d’émissions, ce qui fait la différence, c’est la ou les personnes qui les animent et les équipes qui les inspirent".

Un nouveau départ pour David Pujadas, dont le départ inattendu, décidé par la présidente de France Televisions Delphine Ernotte, avait surpris les téléspectateurs et laissé un goût amer au sein de la chaîne. Pourtant, le principal concerné l'affirme: il n'a aucune rancoeur.

"Le soutien que j’ai reçu au moment de mon éviction du 20 heures de France 2 a été un puissant antidote à toute forme de ressentiment", a-t-il assuré. "Tout au plus de l’incompréhension. Puis de la gratitude. Quelle chance d’avoir pu vivre sur ce balcon privilégié qu’est la direction et la présentation du 20 heures d’une rédaction aussi puissante pendant toutes ces années! Et j’ai vécu depuis des journées tellement intenses!".

Un peu d'appréhension

Son arrivée sur LCI est aussi surprenante que son éviction de France 2, et le journaliste avoue aborder ce changement avec un petit "pincement" au ventre.

"Curieusement, j’ai le trac. J’avais presque oublié cette sensation", a-t-il confié au Parisien, précisant que cela ne lui était pas arrivé depuis le décompte juste avant le débat d’entre-deux tours de la présidentielle, en 2012. "Là, je vais avoir un pincement avant le générique".

Le 4 septembre prochain, David Pujadas ne manquera pas de regarder la première de sa remplaçant, Anne-Sophie Lapix, sur France 2.

"Et si je ne peux pas le voir en direct, je le regarderai en replay", a déclaré le journaliste. "Quand vous quittez une maison que vous avez contribué à bâtir, vous n’avez pas envie qu’elle s’écroule. J’espère et je pense que tout ira bien. Le choix d’Anne-Sophie, avec qui j’ai de bons rapports, n’a rien d’illégitime. Elle a du tempérament, elle est travailleuse".

N.B.