BFMTV

Claire Chazal réclame un million d'euros de dommages et intérêts à TF1

Claire Chazal

Claire Chazal - Franck Fife - AFP

L'ex star des JT du week-end attaque aux Prud'hommes la chaîne privée, qui l'a licenciée en septembre dernier après 24 ans d'antenne.

Elle n'en a pas fini avec son ancien employeur. La journaliste Claire Chazal, évincée en septembre des journaux télévisés du week-end de TF1, "a déposé un recours aux Prud'hommes" contre la chaîne privée, a confirmé ce samedi un porte-parole de TF1.

"Nous ne faisons aucun commentaire sur cette procédure en cours", a ajouté le porte-parole.

Un million de dommage et intérêts

L'information a été révélée par L'Express.fr, qui ajoute que la présentatrice "demande un million d'euros de dommages et intérêts" à la chaîne. TF1 n'a pas souhaité s'exprimer sur le chiffre avancé par le site.

La chaîne s'est également refusée à confirmer ou à infirmer les chiffres qui circulent dans la presse à propos des indemnités de départ négociées par la journaliste suite à la rupture de son contrat de travail.

Après 24 ans de règne sur les JT du week-end, la présentatrice a été congédiée en raison de la baisse des audiences de ses journaux. Son départ avait été très soudain: le 30 août, le PDG de TF1 Nonce Paolini avait convoqué par SMS la journaliste, avait raconté une source interne à TF1. Il l'avait ensuite reçue le jeudi suivant pour lui annoncer son remplacement.

L'"immense tristesse" de Claire Chazal 

Elle avait présenté son dernier JT le 13 septembre, en confiant son "immense tristesse de ne plus pouvoir assumer la mission que (lui) avait confiée Francis Bouygues", le fondateur du groupe Bouygues.

Depuis la mi-janvier, Claire Chazal anime le magazine culturel quotidien Entrée Libre sur France 5.

Romain Iriarte avec AFP