BFMTV

Ce qu'il faut savoir sur Love Island, l'émission de télé-réalité interactive qui débarque en France ce lundi

Love Island démarre ce lundi sur Amazon Prime Video

Love Island démarre ce lundi sur Amazon Prime Video - Amazon Prime Video

Les abonnés d'Amazon Prime Video découvriront dès ce soir cette nouvelle émission quotidienne, adaptée d'un programme britannique. Son concept interactif qui permet aux téléspectateurs d'influer sur l'évolution du jeu en fait un carton international.

Plus que quelques heures de patience: c'est ce soir, à 20h30, qu'Amazon Prime Video démarre la diffusion de Love Island. Pendant quatre semaines, les abonnés de la plateforme découvriront chaque jour un nouvel épisode de cette émission de télé-réalité inédite, dans laquelle 11 célibataires âgés de 23 à 27 ans emménagent dans un somptueuse villa sud-africaine. 

Ce pitch de départ, somme toute assez commun, cache deux arguments de taille. Le premier: Nabilla, star ultra-populaire chez les jeunes, elle-même révélée par un programme du genre, qui y fera ses premiers pas d'animatrice

Le second: un concept interactif qui invite les téléspectateurs à participer, et qui a déjà fait ses preuves aux quatre coins du globe. La France est le 14e pays à importer cette émission britannique, adaptée des États-Unis à la Pologne en passant par l'Allemagne. 

Amour, disputes et argent

Dès le premiers jours, les candidats - ici, nous parlerons des islanders - s'organisent en couple. Au fur et à mesure du programme, les couples se forment et se reforment au gré des nouveaux arrivants, des incompatibilités et des disputes. Les participants qui ne trouvent pas de partenaires sont éliminés.

Comme dans toutes les jeux de télé-réalités, les candidats sont coupés du monde extérieur. Mais ils ont accès à des téléphones qui leurs permettent d'échanger des SMS. D'après les micro-bandes-annonces distillées sur Twitter, ces outils constituent un ressort dramatique à part entière.

À la fin du programme, le couple gagnant remporte une somme d'argent (50.000 livres dans la version anglaise). Mais un seul des deux islanders vainqueurs remporte la mise: c'est à elle, ou à lui, de décider de le partager avec son binôme ou de repartir avec l'intégralité des gains. 

Les téléspectateurs, maîtres du jeu

La vraie originalité de Love Island, c'est l'influence des téléspectateurs sur l'évolution du programme. Ici, les fans ne se contentent pas de taper 1 ou 2 le vendredi soir pour sauver leur célibataire favori. Pendant une heure après la fin de chaque épisode, ils pourront voter via l'application Love Island France pour choisir les candidats qui rejoindront l'aventure en cours de route, quel islander obtiendra un rendez-vous avec quel autre, qui quittera la villa ou encore qui pourra changer de partenaire. 

Phénomène outre-Manche

Love Island est née en 2005 sous les yeux des téléspectateurs anglais. Cette première version mettait en scène des célébrités et a duré deux saisons. L'émission n'a réinvesti les écrans britanniques qu'en 2015, avec des candidats inconnus. Énorme carton: avant une petite baisse de régime durant la saison 6, diffusée en février, les audiences n'avaient fait que croître en cinq ans (un peu plus de 500.000 téléspectateurs au début de la saison 1, près de 3 millions au démarrage de la cinquième). 

Un simple coup d'oeil sur la page "TV & Showbiz" du Daily Mail rend compte de l'engouement du public: toute l'année, le tabloïd britannique regorge d'articles sur les candidats, décryptant leurs tenues, leurs amours et leurs inimitiés. 

Les jours qui viennent diront si les islanders français goûteront à la même notoriété. La vidéo d'annonce dans laquelle ils se présentent au public devrait en tout cas ravir les amateurs de télé-réalité. Logan, Bilal, Sarra et les autres rappellent les plus belles heures de Secret Story: des fortes têtes qui tombent facilement le T-shirt et qui alignent déjà les punchlines

"Comme je renvoie cette image de fille un peu bimbo, j'attire les kékés", regrette ainsi Angèle tandis qu'elle danse en bikini. "Je m'aime", annonce Louna. "Quand tu m'vois, tu rentres pas chez toi", se félicite Tristan. On en voit déjà quelques-uns remplir leur formulaire d'inscription pour les Anges

Benjamin Pierret