BFMTV

Tutelle de Britney Spears: qui est Mathew Rosengart, l'avocat des stars choisi par la chanteuse?

Britney Spears

Britney Spears - Valérie Macon - AFP

Britney Spears a obtenu le droit de choisir son propre avocat et a désigné Mathew Rosengart. Cet ancien procureur fédéral a défendu de nombreuses célébrités américaines.

Britney Spears a connu sa première victoire judiciaire dans l'affaire de la tutelle qui l'oppose à son père: mercredi, un tribunal de Los Angeles a accédé à sa requête de choisir son propre avocat. Son choix s'est porté sur Mathew Rosengart, juriste prisé des stars hollywoodiennes, qui compte Steven Spielberg ou Keanu Reeves parmi ses anciens clients.

La tutelle de Britney Spears a été mise en place en 2008, à la suite de sa descente aux enfers très médiatisée. Co-gérée par son père Jamie, elle permet à ce dernier de superviser les dépenses de Britney Spears et, selon la star, de contrôler sa vie personnelle. Celle qui dénonce une tutelle "abusive" et souhaite attaquer son père en justice était représentée jusqu'à présent par Samuel Ingham, un avocat désigné par la cour.

Un "coriace" au "grand cerveau"

Selon une source proche du dossier qui s'est confiée au New York Times, Mathew Rosengart devrait adopter une "stratégie plus agressive" et "faire pression pour mettre fin à la tutelle". Cet ancien procureur fédéral, employé du ministère américain de la Justice dans les années 1990 et associé actuel du cabinet Greenberg Traurig, fait partie des avocats les plus courus de Hollywood. Sean Penn, dans un communiqué relayé par le média américain, loue un professionnel "coriace" au "grand cerveau" et aux "principes encore plus grands".

En 2015, Mathew Rosengart avait représenté l'acteur quand celui-ci a attaqué le réalisateur Lee Daniels en diffamation. Dans une interview pour le Hollywood Reporter, le créateur de la série Empire avait sous-entendu que l'acteur était responsbale de violences conjugales. L'avocat avait obtenu une déclaration sous serment de Madonna, l'ex-épouse de Sean Penn, qui démentait ces accusations.

Jamie Spears "est-il là pour des raisons financières?"

Décrit comme "le plaideur tout trouvé de l'élite hollywoodienne et du monde de l'entreprise américain" par le Los Angeles Business Journal, comme le rapporte le Guardian, Mathew Rosengart est déjà passé à l'offensive. Lors de l'audience de mercredi, durant laquelle Britney Spears a fondu en larmes en demandant que son père fasse l'objet d'une enquête, l'avocat a appelé Jamie Spears à démissionner:

"Ça ne fonctionne pas. Ce qui est censé être au cœur de tout ça a été perdu", a-t-il déclaré, se disant "consterné" par l'attitude de Jamie Spears. Comme le rapporte Variety, il a également sous-entendu que Jamie Spears trouverait un intérêt économique à rester en charge de la tutelle, comme le soupçonnent les fans de la chanteuse: "Il y a une vraie question sur les raisons pour lesquelles Monsieur Spears ne se retire pas volontairement dès aujourd'hui. Est-il là pour des raisons financières? Est-ce que quelqu'un croit vraiment que l'implication de Monsieur Spears est dans le meilleur intérêt de sa fille?"

En outre, son cabinet souhaite questionner la validité de cette tutelle, dont la mise en place n'était "probablement pas nécessaire", comme il l'a déclaré.

Dénoncée depusi des années par les fans de Britney Spears, rassemblés sous le slogan #FreeBritney, cette tutelle fait les gros titres depuis le 23 juin, quand Britney Spear a pris la parole pour la première fois à ce sujet. Le 23 juin dernier, la chanteuse s'est exprimée pour la première fois sur ce régime face à un tribunal de Los Angeles, se disant "déprimée" et "traumatisée" et implorant la justice de lui rendre son autonomie. L'interprète de Circus a qualifié cette tutelle d'"abusive", assurant qu'elle lui empêchait même "de (se) marier ou d'avoir un bébé".

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV