BFMTV

Le prince Harry et Chance The Rapper invités par les Obama

Barack Obama et le Prince Harry aux Invictus Games le 29 septembre 2017 à Toronto

Barack Obama et le Prince Harry aux Invictus Games le 29 septembre 2017 à Toronto - Chris Jackson - Getty Images North America - AFP

Le prince Harry se rendra à Chicago fin octobre à l'invitation des Obama.

L'ancien président américain Barack Obama et son épouse Michèle vont réunir fin octobre à Chicago des vedettes et des jeunes du monde entier, dans le cadre de leurs efforts pour faire émerger de futurs décideurs.

Le prince Harry, la chanteuse Gloria Estefan et le rappeur Chance the Rapper font partie des célébrités qui participeront à cette rencontre sur deux jours organisée par leur fondation.

Le prince Harry doit s'adresser aux quelque 500 jeunes choisis parmi 20.000 candidats du monde entier pour participer à la rencontre. Selon la Fondation Obama, l'événement proposera notamment des ateliers et de nombreuses occasions de partager des idées.

Chance The Rapper et Gloria Estefan

Chance The Rapper et Gloria Estefan doivent se produire lors d'un concert qui couronnera la rencontre organisée à Chicago, ville où l'ancien président démocrate a débuté sa carrière politique et où doit voir le jour sa future bibliothèque présidentielle.

"L'objectif de la Fondation Obama est d'encourager et de responsabiliser les jeunes pour créer un changement positif dans leurs communautés", a expliqué dans un communiqué David Simas, à la tête de la fondation.

Parmi les participants mis en avant par la Fondation Obama figurent aussi Trisha Shetty, une Indienne qui a lancé l'organisation SheSays pour combattre les abus sexuels commis contre les femmes, l'ancien Premier ministre italien Matteo Renzi ou encore le Turc Hamdi Ulukaya, patron-fondateur des produits laitiers frais Chobani.

"Je veux aider à inspirer et à responsabiliser les jeunes pour qu'ils changent le monde", a déclaré le jeune chanteur engagé Chance The Rapper, qui est né et a grandi à Chicago, dans un tweet publié par la fondation.

M. R. avec AFP