BFMTV

La princesse Anne: sa discrète critique sur la philanthropie de ses neveux William et Harry

La princesse Anne en 2020

La princesse Anne en 2020 - Andy Buchanan - AFP

La fille d'Elizabeth II se livre dans une rare interview sur son engagement philanthropique et en profite pour se payer, à demi-mot, celui de ses neveux Harry et William.

La princesse Anne, la fille d'Elizabeth II, sort du silence dans une rare interview accordée cette semaine à Vanity Fair. La sœur de Charles, qui se décrit comme une personne "ennuyeuse" et "démodée", n'a pas hésité à critiquer à demi-mot dans les colonnes du magazine ses neveux William et Harry.

Elle ne semble pas apprécier, en particulier, leur diligence à bousculer les codes de la philanthropie de la famille royale: "Je pense que cette jeune génération ne comprend pas ce que je faisais dans le passé. Ils ne parlent pas aux générations précédentes en demandant: 'Vous avez fait ça?', 'Vous êtes allé là?' Aujourd'hui, ils préfèrent plutôt dire: 'Refaisons ça, mais d'une autre manière'."

Et la princesse Anne, marraine de plus de deux cents associations caritatives, de leur répondre: "S'il vous plaît, ne perdez pas votre temps à réinventer la roue. Ça a déjà été fait. Certaines de ces choses ne fonctionnent pas. Vous devez revenir aux fondamentaux." 

"Des inconvénients à avoir des titres royaux"

Bien que cette interview ait été réalisée avant l'annonce du retrait de Meghan et Harry de la famille royale, la princesse Anne dit comprendre qu'on puisse vouloir prendre son indépendance de la reine Elizabeth II.

Elle-même connaît cette situation, puisque ses deux enfants avec son premier mari Mark Phillips ne sont pas nobles: "Je pense que c'était plus simple pour eux, et je pense que la plupart des gens seraient d'accord pour dire qu'il y a des inconvénients à avoir des titres [royaux]. C'était donc la bonne chose à faire."

Jérôme Lachasse