BFMTV

Après SKAM, France tv slash prépare une série étudiante, entre humiliation et vengeance

Quatre des acteurs de "Stalk"

Quatre des acteurs de "Stalk" - FTV

STALK, la prochaine série de France tv slash, s'intéresse à un jeune étudiant humilié par ses camarades qui décide de se venger par le biais des réseaux sociaux.

Plongée dans l'univers impénétrable des grandes écoles. Avec STALK, future série dont France tv slash annonce le tournage ce jeudi, les internautes ont rendez-vous avec une bande d'étudiants en ingénierie. Au programme: humiliations, smartphones, vengeance et manipulation. 

Le projet n'en est qu'à ses prémices: les prises de vue auront lieu du 1er au 20 avril, pour une diffusion début 2020. Mais déjà, le synopsis de la plateforme numérique promet l'exploration d'un sujet des plus actuels, celui du harcèlement, scolaire comme en ligne. 

"STALK raconte l’histoire de Lux, 18 ans, jeune surdoué du code, qui se fait humilier par les étudiants les plus cools du campus à peine arrivé dans sa prestigieuse école d’ingénieurs. Pour se venger, il les 'stalke' en s'immisçant à distance dans leurs téléphones et ordis, y compris celui d’Alma, objet de tous ses fantasmes. Lux découvre tous leurs secrets et intègre leur bande pour mieux les manipuler. Il devient aux yeux de tous celui qu’il a toujours rêvé d’être, mais pour combien de temps?"

Nouveau succès pour Slash? 

Portée par le succès de Skam France et ses intrigues lycéennes, la plateforme numérique gratuite lancée début 2018 et dédiée aux 18-30 ans s'intéresse cette fois à de jeunes adultes et s'empare de la force de frappe des réseaux sociaux. Au casting, on retrouvera Théo Fernandez (Gaston Lagaffe, Les Tuche), Carmen Kassovitz (la fille de Mathieu, ici dans son premier rôle), Rio Vega (Plaire, aimer et courir vite) et Yasin Houicha (Le Brio).

Et comme sa grande soeur, tout laisse penser que STALK sera amenée à se décliner sur de nombreuses plateformes numériques, de Twitter à Instagram, en passant par Snapchat et YouTube. 

Benjamin Pierret