BFMTV

Rose McGowan envoie son soutien à Adèle Haenel et Céline Sciamma après le César de Roman Polanski

Rose McGowan à Los Angeles en 2017

Rose McGowan à Los Angeles en 2017 - Matt Winkelmeyer - Getty Images North America - AFP

Dans un message partagé sur Twitter, l'actrice américaine, qui dit avoir été victime d'Harvey Weinstein, a envoyé son courage à la réalisatrice et l'actrice.

"Vous brisez le système." De nombreuses voix indignées s'élèvent depuis la 45e cérémonie des César, à l'issue de laquelle Roman Polanski, accusé de viol, a décroché le prix de la meilleure réalisation pour son film J'accuse. Parmi elles, celle de Rose McGowan, l'un des visages de l'ère #MeToo, et qui a dit avoir été victime de l'ex-productueur hollywoodien Harvey Weinstein.

"Allez-y, foncez!"

Dans un message partagé sur son compte Twitter, en Français mais aussi en Anglais, l'actrice américaine a envoyé son soutien à la réalisatrice Céline Sciamma et la comédienne Adèle Haenel. Ces dernières avaient quitté la salle lorsque le nom de Polanski avait été annoncé. Adèle Haenel, hors d'elle, avait crié "La honte!".

"Chères Adèle et Céline, je sais ce que cela signifie d’être seul et de poursuivre ce qui est juste, et la sensation de pulsation qui vous traverse la tête. Vous brisez le système. Courage. Allez-y foncez!", a écrit Rose McGowan.

"Ce qu'ils ont fait, c'est nous renvoyer au silence"

Samedi, Adèle Haenel a réagi auprès de Mediapart, déplorant une "tentative de museler certaines paroles".

"Ils pensent défendre la liberté d'expression, en réalité ils défendent leur monopole de la parole. Ce qu’ils ont fait hier soir, c’est nous renvoyer au silence, nous imposer l'obligation de nous taire", a-t-elle dit, toujours sur Mediapart. "Ils ne veulent pas entendre nos récits. Et toute parole qui n'est pas issue de leurs rangs, qui ne va pas dans leur sens, est considérée comme ne devant pas exister."
Nawal Bonnefoy