BFMTV

Quand Jean-Pierre Coffe racontait l'origine de son célèbre "C'est de la merde"

Jean-Pierre Coffe dans "On ne parle que de ça" en octobre 2013

Jean-Pierre Coffe dans "On ne parle que de ça" en octobre 2013 - Capture d'écran Figaro TV

Cette expression, prononcée sur Canal+ en 1984, lui aura collé à la peau toute sa vie. Mais derrière cette réplique devenue culte se cachait une histoire singulière que Jean-Pierre Coffe, disparu ce mardi 29 mars, révélait au Figaro il y a trois ans.

"C’est honteux, c’est pas de la charcuterie, ça, c’est de la merde!". Cette séquence culte, diffusée dans l'émission de Canal+ La grande famille en 1984, a fait le tour zappings. Et elle aura été associée toute sa vie à Jean-Pierre Coffe. Connu pour son franc-parler et ses coups de gueule, le critique culinaire, décédé ce mardi 29 mars à l'âge de 78 ans, expliquait lors de son passage au Figaro les coulisses de cette expression, pas si anodine que ça, mais avec laquelle on l'a souvent caricaturé.

Invité de l'émission On ne parle que de ça en octobre 2013, Jean-Pierre Coffe confiait à ce sujet: "Tout le monde s'imagine que je dis ça tous les matins au réveil, mais pas du tout, je l'ai dit deux fois." Et d'expliquer pourquoi cette phrase lui a collé à la peau: "J'avais une marionnette qui disait ça sans arrêt quand j'étais à Canal, mais sinon, je ne le dis pas très souvent."

"On m'avait proposé 25.000 francs par mois pour arrêter de parler d'une marque"

Confiant se sentir "prisonnier" de son image médiatique avec la crainte de ne plus être pris au sérieux sur la nourriture, l'ancien pensionnaire des Grosses Têtes avouait toutefois ne regretter aucune des séquences télévisées qui ont fait sa réputation. Pas même celle du fameux "c'est de la merde" prononcé sur le plateau de Canal+ à ses débuts. Il révèle d'ailleurs à cette occasion la raison pour laquelle il s'est emporté de cette manière ce jour-là

"C'était à une époque où on m'avait proposé 25.000 francs par mois pour arrêter de parler d'une marque de charcuterie, se souvient Jean Pierre Coffe. Et j'avais choisi cette marque-là pour annoncer que c'était de la merde. Il y avait un message derrière, mais c'était subliminal, personne ne pouvait le comprendre. Mais je ne pouvais pas dire la marque, je ne voulais pas qu'on s'imagine que tous les journalistes étaient des voyous. Donc je leur ai donné ma réponse télévisuelle."

Mais même des années plus tard, Jean-Pierre Coffe n'avait pas voulu révéler le nom de la fameuse marque, précisant toutefois avec humour: "Elle existe toujours et elle fait toujours de la merde."