BFMTV

Pourquoi Gordon Ramsay voyage en première classe... et ses enfants en éco

Gordon Ramsay le 4 février 2017

Gordon Ramsay le 4 février 2017 - Gustavo Caballero - Getty Images North America - AFP

Le célèbre chef a expliqué pourquoi il ne voulait pas que ses enfants voyagent avec lui en première classe lorsqu'ils prennent l'avion.

Le tempérament sévère de Gordon Ramsay dépasse les murs de ses cuisines. Le mois dernier, le chef avait dévoilé au Telegraph quelques uns de ses principes en matière d'éducation. Parmi eux, son refus de faire voyager ses enfants Matilda (15 ans), Jack et Holly (17 ans) et Megan (18 ans) avec lui et sa femme en première classe lorsqu'ils prenaient l'avion. 

"Ils ne s'assoient pas avec nous en première classe. Ils n'ont travaillé nulle part assez dur pour se le permettre. A leur âge, à leur taille, vous allez me dire qu'ils ont besoin de s'asseoir en première classe? Non, pas du tout. Nous sommes très stricts sur ce sujet", avait-il déclaré. 

"Je tourne à gauche avec Tana (sa femme, ndlr) et ils tournent à droite, et je préviens l'hôtesse: 'Assurez-moi que ces petits emmerdeurs ne nous approchent pas, je veux dormir dans cet avion'. J'ai bossé comme un fou pour pouvoir m'installer aussi près du pilote, et c'est d'autant plus appréciable", avait ajouté le chef britannique. 

Pas besoin d'un siège large ni de champagne

Une confession qui avait récolté de nombreuses critiques, de nombreuses personnes s'étant dit choquées que Gordon Ramsay, multimillionnaire, ne fasse pas profiter sa progéniture de sa fortune et de son train de vue. Interrogé par le Daily Mirror à ce sujet, le chef s'est montré peu impressionné par ces réactions. 

"Il faut que mes enfants gardent les pieds sur terre, et je pense aussi que ça ne sert à rien d''habituer les enfants à la première classe et aux gros sièges lorsqu'ils ont 5, 6 ou 7 ans, alors qu'ils n'ont pas besoin de tout cet espace et qu'ils jouent sur leurs iPads. Je ne veux pas qu'ils soient installés là où il y a un menu avec dix plats et du champagne. Je ne suis pas gêné de le dire. C'est notre choix, à ma femme et moi, de les éduquer comme ça et de rester réalistes", a-t-il répondu. 

Et quitte à rester réalistes, autant le faire jusqu'au bout. Sa fille Megan, qui est à l'université, reçoit 100 livres d'argent de poche par semaine (environ 114 euros). Les autres, plus jeunes, ont environ 50 livres par semaine et doivent payer leur abonnement téléphonique et leurs transports.

"Le plus tôt vous leur donnez la responsabilité d'économiser pour leurs baskets et leurs jeans, le mieux c'est", a conclu Gordon Ramsay.

Nawal Bonnefoy