BFMTV

Nabilla Benattia condamnée à six mois ferme pour avoir poignardé son compagnon

Nabilla Benattia au côté de son avocat lors de son arrivé au tribunal de Nanterre le 19 mai 2016

Nabilla Benattia au côté de son avocat lors de son arrivé au tribunal de Nanterre le 19 mai 2016 - Martin Bureau - AFP

Convoquée ce jeudi 19 mais devant le tribunal correctionnel de Nanterre, la starlette de la télé-réalité a finalement été condamnée à six mois de prison ferme.

Nabilla Benattia, qui a comparu libre ce jeudi au tribunal correctionnel de Nanterre pour "violences volontaires aggravées" à l'encontre de son compagnon Thomas Vergara, s'est défendue, à la barre, d'avoir voulu le blesser lors de deux scènes de violences. Mais à l'issue de son procès, la jeune femme de 24 ans a été condamnée à six mois ferme.

En tout, l'ancienne chroniqueuse de TPMP écope de 24 mois d'emprisonnement dont six ferme. Ayant déjà passé plus d'un mois en détention provisoire, elle peut "faire aménager" ce reliquat pour ne pas retourner en prison, a souligné le président du tribunal, qui a assorti la peine d'une obligation de soins psychologiques.

Un nouveau départ pour Nabilla

A la sortie du tribunal, Nabilla s'est dit "sereine" et a remercié la Justice.

"Ca va mieux, on est sereins, on est détente", a-t-elle déclaré. "On part sur de nouvelles bases, plus forts, plus mâtures, plus grands. Je remercie la Justice qui a fait son travail correctement".

Sur Twitter, Nabilla a simplement écrit "Libre", avant de remercier ses fans pour leur soutien.

8 mois ferme requis

Lors de son procès, trois ans d'emprisonnement, dont huit mois ferme avaient été requis contre Nabilla Benattia, jugée pour "violences aggravées" sur son compagnon, présent au tribunal correctionnel.

Le procureur avait réclamé une peine qui, "tout en ne compromettant pas sa socialisation actuelle, la dissuade de récidiver", en appelant par ailleurs à ce que le reliquat d'emprisonnement ferme - environ six mois, après ses six semaines de détention provisoire - soit "aménagé" en dehors d'une maison d'arrêt si la starlette suit une "cure psychologique".

"Je ne suis pas une meurtrière" 

Dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014, une dispute sur fond de jalousie avait éclaté au sein du couple, qui logeait temporairement dans un appart-hôtel de Boulogne-Billancourt, près de Paris. Thomas Vergara avait été gravement blessé d'un coup de couteau au thorax.

"Je n'ai pas voulu blesser, je ne suis pas une meurtrière (...) J'essaie de lui faire peur et il vient vers moi, on se dispute et malencontreusement le couteau rentre dans son corps", a avancé Nabilla à la barre.

Face à elle, Thomas Vergara est "une curieuse victime", a plaidé son avocat Me Thierry Fradet, "qui est venue vous dire qu'elle a totalement pardonné". Toujours partie civile, il n'a pas demandé dédommagement. Faute d'utilité, a précisé son avocat.

N.B. avec AFP