BFMTV

Nabilla Benattia annonce ses fiançailles avec Thomas Vergara

Thomas Vergara et Nabilla Benattia au Festival de Cannes

Thomas Vergara et Nabilla Benattia au Festival de Cannes - Anne-Christine Poujoulat / AFP

La jeune femme a annoncé la nouvelle sur son compte Snapchat: "Je n'ai plus qu'à choisir une belle robe et à organiser tout cela", dit-elle.

"Vous n'allez pas me croire, mais mon chéri m'a fait sa demande en mariage." C'est ainsi, sur son compte Snapchat, que Nabilla Benattia a annoncé à ses abonnés ses fiançailles avec Thomas Vergara, a repéré Le Parisien. "On a prévu une date pour notre mariage. Je suis trop contente, je l’aime plus que tout", raconte la jeune femme de 26 ans, visiblement très émue. 

"Pour moi, c'est juste l’aboutissement de tellement d’épreuves qu’on a traversées tous les deux", ajoute-t-elle. "C'est l'aboutissement dont je rêvais et je me dis qu'on n'a pas fait ça pour rien, qu'on s’aime tellement fort et qu'on a tellement de choses à partager ensemble. Franchement, je vous souhaite de trouver votre moitié parce que la vie à deux c'est tellement bien."

"C'est lui et pas un autre"

S'en suit une véritable déclaration d'amour à Thomas Vergara: "C’est lui et pas un autre, je le sais depuis le premier jour que je l’ai vu", affirme-t-elle. "Je suis un petit peu émue. Je l'ai dit tout de suite à ma grand-mère. Il faut que j'arrête de pleurer, c'est que du bonheur. C'est officiel, nous allons nous marier. Je n'ai plus qu'à choisir une belle robe et à organiser tout cela. Je me sens trop bien. Je suis trop contente."

Le couple s'est rencontré en 2013 dans l'émission Les Anges de la téléréalité. Leur relation, très médiatisée, a connu des moments difficiles. En novembre 2014, la jeune femme a notamment poignardé son compagnon. Si ce dernier n'a pas porté plainte, elle a néanmoins écopé en 2016 d'une condamnation de deux ans de prison dont six mois ferme. Nabilla sera prochainement de retour dans Touche pas à mon poste, la quotidienne de Cyril Hanouna sur C8. Elle participera à l'émission "une à deux fois par semaine".

Jérôme Lachasse