BFMTV

Quincy Jones accuse Michael Jackson de plagiat sur Billie Jean

Quincy Jones au Chinese Theatre de Los Angeles, le 26 janvier 2012

Quincy Jones au Chinese Theatre de Los Angeles, le 26 janvier 2012 - Kevin Winter - Getty Images North America - AFP

Dans un entretien accordé à Vulture, l'ancien producteur de Michael Jackson a accusé la star d'avoir "volé beaucoup de chansons".

Le célèbre producteur Quincy Jones, derrière les plus grands succès de Michael Jackson, a accusé le Roi de la Pop d'avoir plagié plusieurs de ses tubes, dont le mythique Billie Jean. "J'ai pas envie de le dire publiquement, mais Michael a volé beaucoup de trucs. Il a volé beaucoup de chansons", a déclaré le producteur de 84 ans qui a participé à la création des albums mythiques Thriller et Bad

"Il était aussi machiavélique que c'est possible de l'être", a ajouté Quincy Jones dans cette interview accordée au site Vulture et publiée ce mardi. Il a ainsi pointé du doigt des ressemblances entre le classique Billie Jean - un morceau dont il a assuré la production - et State of Independence, un morceau de la reine du disco Donna Summer également produit par Quincy Jones et sorti quelques mois auparavant. 

Michael Jackson, un "radin"

A première vue, les similitudes entre les deux chansons ne sautent pourtant pas aux oreilles, si ne c'est pour le fait qu'elles reposent toutes les deux sur des lignes de basses aux sonorités synthétiques. Quincy Jones a également accusé Michael Jackson, décédé en 2009, d'avoir été "radin". L'ex-membre des Jackson 5 aurait refusé de créditer son claviériste Greg Phillinganes sur son tube Don't Stop 'Til You Get Enough.

A plus de 80 ans, Quincy Jones continue d'être actif dans le monde de la musique et a récemment lancé un service de streaming vidéo spécialisé dans le jazz. Il s'est également fait remarquer pour sa récente interview avec le magazine GQ où il a assuré avoir 22 compagnes à travers le monde, parler 26 langues et avoir suivi un traitement en Suède qui lui permettra de vivre jusqu'à 110 ans.

F.M. avec AFP