BFMTV
Musique

Lomepal annonce un nouvel album pour 2022 et revient sur son passage à vide

Lomepal - photo d'illustration

Lomepal - photo d'illustration - LOIC VENANCE / AFP

Le rappeur de 29 ans, en pause depuis 2019, explique son besoin de quitter momentanément les projecteurs et annonce son prochain projet.

Un retour de Lomepal se profile. Invité de France Inter ce jeudi, le rappeur a annoncé qu'il travaillait à la réalisation de son prochain album, qu'il espère pouvoir dévoiler en début d'année prochaine. Un retour dans les bacs après deux années durant lesquelles l'artiste de 29 ans a eu besoin de s'éloigner des projecteurs.

"C'est l'occasion de parler d'un album que je suis en train de ni commencer ni finir, je suis vraiment au milieu", a-t-il expliqué à Léa Salamé. "Ça pourrait aller vite comme ça pourrait s'éterniser, mais j'aimerais bien que ça sorte en début d'année prochaine."

Pause annoncée

Actif sur la scène rap depuis une dizaine année, Lomepal a explosé auprès du grand public en 2017 avec la sortie de Flip, un album salué par la critique et certifié triple disque de platine. Le succès ne s'est pas démenti depuis: albums, scènes, tournées, l'interprète de Trop beau a vécu deux années à un rythme effrené jusqu'à la sortie du disque Amina, à l'octobre 2019. Cette année-là, il annonce son désir de faire une pause, se disant "brisé de l'intérieur":

"J'ai travaillé de 2011 à 2019, et les dernières années étaient très intenses, on n'a pas arrêté", explique-t-il ce jeudi sur France Inter. "Pendant deux ans il y a eu des tournées qui s'enchaînaient, des tournages, des écritures d'albums, etc. Je n'ai pas du tout eu le temps de me poser en dix ans de musique (...) j'ai décidé de couper en janvier 2020."

"Il y a un truc que je ne supportais plus"

"Ça a été deux bonnes années de plaisir avec de super concerts", poursuit-il. "(Mais) finalement, au bout d'un moment, je crois que quand on joue trop de fois les mêmes morceaux, et la pression que ça met... il y a un truc que je ne supportais plus. C'est très bizarre de s'en plaindre aujourd'hui, parce que c'est le truc qui me manque le plus. Mais j'avais besoin de cette pause, je crois."

"Je me suis arrêté en janvier et au final je suis quand même revenu faire les Victoires de la musique, en me forçant un petit peu alors que j'étais déjà dans une optique de pause", poursuit-il. "Je devais avoir une saison de festivals à l'été, et finalement le Covid l'a annulé. Ce qui m'a vraiment soulagé, au final."
https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV