BFMTV

Les Étoiles Vagabondes: Nekfeu raconte sa dépression dans son nouvel album

Nekfeu

Nekfeu - Mars Films

Le rappeur revient avec un troisième album trois ans après le succès de Cyborg.

"J’espère que vous allez kiffer! On a taffé ça avec le cœur et entre frères..." Le rappeur Nekfeu a diffusé jeudi soir dans 186 cinémas en France, Belgique, Suisse, Maroc et Canada un documentaire, Les Etoiles vagabondes, prélude à son troisième album dévoilé dans la nuit. 

Trois ans après le succès de son deuxième disque Cyborg (plus de 500.000 exemplaires vendus), Nekfeu s'y confie sur sa dépression dans ce film documentaire: "Aujourd’hui j’ai joué devant 80.000 personnes, et je ne me suis jamais senti aussi seul", dit-il après un concert de 2017 aux Vieilles Charrues.

Dans le premier morceau de l'album, également intitulé Les Etoiles vagabondes, le rappeur développe les origines de sa dépression: "J'ai l'impression qu’on n’m'écoute pas [...] J'ai détesté le succès mais faut croire qu'ça m'a pas suffit / Et si j'étais cent pour cent moi-même, j'ferais même pas ce film."

"De mon mieux, j'essaye de faire de mon mieux / J’me sens pas tellement mieux, j'peux rien montrer devant eux", rappe-t-il encore dans De mon mieux.

"Il faut qu'j'arrête de me plaindre"

De Tokyo à l'île grecque de son grand-père en passant par Los Angeles et La Nouvelle Orléans, Nekfeu traîne son mal-être tout en travaillant sur son album. Un voyage initiatique qui lui apprend à relativiser et à "arrêter de se plaindre", dit-il dans le morceau Ολά Καλά:

"Y a tellement pire en ce bas-monde / Des malheurs, y en a plein, des coups j'en ai pris mais j’suis pas mort / Il faut qu'j'arrête de me plaindre, faut prendre sa chance, on est des hommes / Intransigeant avec moi-même et tolérant avec les autres."

Les Etoiles vagabondes a été co-réalisé par Nekfeu et Syrine Boulanouar, l'auteur du clip J'aurais pas dû de $-Crew. L'album contient 18 morceaux dont plusieurs duos avec Damso, Vanessa Paradis, Nemir, Alpha Wann et Crystal Kay.

Jérôme Lachasse