BFMTV

Laeticia Hallyday annonce une exposition itinérante sur Johnny pour 2022

Johnny et Laeticia Hallyday.

Johnny et Laeticia Hallyday. - Imeh Akpanudosen - AFP

La veuve du Taulier fourmille de projets pour faire vivre la mémoire du chanteur mort en 2017. Elle en dévoile certains, dont une exposition prévue pour le cinquième anniversaire de sa mort.

Laeticia Hallyday s'apprête à commémorer en 2022 les cinq ans de la mort de Johnny Hallyday. Elle confie dans Le Parisien son souhait de consacrer à cette occasion une exposition itinérante qui "va partir sur les routes pendant cinq ans".

"Elle s’installera d’abord pendant six mois à Bruxelles. Johnny se sentait mi français mi-belge, donc je voulais aussi marquer l’histoire de ses racines à travers son père. Ensuite, elle voyagera dans toute la France. Johnny ira voir ses fans comme il faisait en tournée."

Laeticia Hallyday, qui dit s'être inspirée de l’exposition sur David Bowie pour cette rétrospective Johnny, a travaillé de concert avec des historiens, ainsi que les écrivains Philippe Labro et Daniel Rondeau, deux proches du Taulier.

"Je fournis tout", complète Laeticia Hallyday. "On va faire participer les fans. On recréera son bureau parisien à l’identique, avec ses vrais objets, costumes… Son bureau [où Johnny Hallyday est mort, NDLR] a été vidé la semaine dernière, cela a aussi été un choc abyssal. Je suis arrivée hier et je n’ai pas pu l’ouvrir."

"Une comédie musicale, mais c’est trop tôt"

Laeticia Hallyday fourmille de projets pour faire vivre la mémoire de Johnny: "Mon critère, c’est de ne pas trahir Johnny. Et de ne pas aller trop vite. Il y a des projets qu’on peut laisser en attente, laisser mûrir." Elle prépare ainsi un documentaire sur le chanteur, dont le tournage débutera ce mardi 14 septembre. Elle annonce aussi pour la fin de l'année un documentaire sur sa tournée américaine de 2014, "où Johnny se raconte beaucoup."

Elle déplore les projets faits sans son accord, ou trop rapidement: "On a eu des propositions de comédie musicale, mais c’est trop tôt. Je regrette aussi que Netflix produise un documentaire sans notre accord."

Elle fustige également Jean-Baptiste Guégan, le sosie vocal de Johnny Hallyday: "Je ne suis pas sûre que cela aurait plu à Johnny. Je ne vais pas vous mentir, moi cela me met mal à l’aise et je n’irai pas le voir en concert… Mais je le respecte car il a du talent et je suis heureuse qu’il comble un manque pour les fans."

Interrogée sur ses relations avec Laura Smet et David Hallyday, la veuve dit ne pas avoir besoin de les consulter pour valider ses projets: "Ce n’était pas dans les volontés de Johnny. Comme on est arrivé à un accord au bout de quelques années, je les tiens informés, mais je respecte les volontés de mon mari. Aujourd’hui, ça me laisse beaucoup de liberté pour avancer et c’est pour ça que je me suis remise au travail."

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV