BFMTV

INFOGRAPHIE - Eurovision: qui vote pour qui?

Le concours de l'Eurovision, c'est aussi une histoire de géopolitique.

Le concours de l'Eurovision, c'est aussi une histoire de géopolitique. - Jonathan Nackstrand - AFP

L'Eurovision, c'est bien plus qu'un concours de chansons kitsch. C'est aussi de la géopolitique. BFMTV.com a réalisé une infographie qui montre pour qui votent les pays.

Il n'y a pas que les perdants qui le disent: le concours de l'Eurovision est souvent une affaire d'alliances entre pays. La performance musicale est souvent très loin d'être le critère de choix des pays. Les uns votent pour les autres, qui en retour votent pour ces derniers. Les votes sont en quelque sorte "croisés". Anggun, ancienne participante au concours nous le confiait l'année dernière, "on m'avait beaucoup parlé des alliances. Je ne voulais pas le croire, mais le résultat était tellement parlant".

Alliances entre pays

Notre infographie, ci-dessous, permet également d'illustrer ce phénomène. Réalisée à partir des chiffres des votes depuis que le concours a été créé en 1956, elle met en lumière les "axes" des votes. 

Il existe ainsi des "échanges" de votes entre l'Espagne et le Portugal, ou encore entre la Suède et la Norvège. Plusieurs pays votent massivement et de façon récurrente pour d'autres. Proximité de goûts, de culture, relations de bon voisinage ou réels alliances politiques, difficile de savoir ce qui motive ces alliances.

Et puis, "le déterminisme des soutiens croisés dans la désignation du gagnant reste cependant à prouver, analysait en 2015 sur le site Délits d'opinion, la directrice d'études Cécile Lacroix-Lanoë. Lors des dernières éditions du concours, des pays hors de ces systèmes d’alliance ont réussi à s’imposer, comme l’Autriche l’année dernière (en 2014 ndlr) ou l’Allemagne en 2010. Néanmoins, la règle est plutôt la victoire de pays au centre de ces votes géopolitiques".

Les vives tensions diplomatiques entre l'Ukraine, qui organise cette année le concours, et la Russie, le montrent d'ailleurs bien: l'Eurovision, c'est bel et bien de la géopolitique.

Magali Rangin et Emeline Gaube