BFMTV

Bruce Springsteen s'attaque à "l'escroc" Donald Trump dans une chanson

Bruce Springsteen et Joe Grushecky en concert en 2012. Les deux musiciens ont cosigné le 19 avril une chanson anti-Trump.

Bruce Springsteen et Joe Grushecky en concert en 2012. Les deux musiciens ont cosigné le 19 avril une chanson anti-Trump. - Mike Coppola - Getty Images North America - AFP

En duo avec le chanteur Joe Grushecky, le musicien s'en prend une nouvelle fois au 45e président des États-Unis.

"Ne te vante pas auprès de moi de n'avoir jamais lu un livre. Je n'ai jamais foi en un escroc". C'est avec ces mots que Bruce Springsteen s'adresse directement à Donald Trump, dans un morceau dévoilé le 19 avril. Cette chanson, réalisée en collaboration avec le chanteur Joe Grushecky et disponible sur le site de ce dernier, s'intitule This Is What Makes Us Great ("C'est ce qui nous rend grands"). Un écho évident au slogan de campagne du chef d'État américain, "Make America Great Again".

Dans ce duo, les deux chanteurs attaquent l'administration de Donald Trump sur ses thèmes de campagne, notamment l'immigration:

"Ils viennent de partout, avec l'envie d'être libres, Ils viennent pour nous rejoindre ici, d'une mer à une mer scintillante", chantent-ils.

Alors que le décret anti-immigration de Donald Trump, qui interdisait l'entrée sur le sol américain aux ressortissants de sept pays musulmans, a été suspendu par la justice en février dernier, le texte vante les mérites de la diversité: "Certains veulent fermer la porte au lieu d'ouvrir le portail, inversons les choses avant qu'il ne soit trop tard". Avant d'entonner le refrain: "Ça ne dépend que de nous, L'amour peut vaincre la haine, Je sais que c'est vrai, C'est ce qui nous rend grands."

Le dernier épisode d'une longue série

Comme il l'explique au Pittsburgh Post-Gazette, Joe Grushecky a écrit la chanson lorsque Donald Trump a été investi. C'est alors qu'il a contacté Bruce Springsteen, avec qui il a déjà collaboré par le passé: 

"Je la lui ai envoyée et elle lui a plu", raconte le chanteur. "J'ai dit 'Ça te dirait de chanter dessus?' Il y a apporté le touche Bruce."

Fervent démocrate, Bruce Springsteen n'a jamais caché sa détestation de Donald Trump. En septembre dernier, alors que l'on ignorait encore que l'homme d'affaires l'emporterait contre Hillary Clinton, l'interprète de Streets of Philadelphia avait qualifié la candidature de Trump de "honte" pour les Américains. À la même période, il avait dédié une chanson à un fan qui avait insulté Donald Trump lors d'un concert. 

B.P. avec AFP