BFMTV

A 96 ans, cette survivante de la Shoah est devenue une star du Death Metal

Inge Ginsberg

Inge Ginsberg - Capture d'écran YouTube

Un reportage du New York Times retrace l'incroyable parcours de cette musicienne née à Vienne avant de connaître le succès à Hollywood.

"Vous devez faire ce qui vous rend heureux. Certains boivent, d'autres batifolent. Moi, j'écris de la poésie". Ainsi parle dans une interview filmée par le New York Times Inge Ginsberg, 96 ans, connue également sous le nom de "Death Metal Grandma", "la grand-mère du Death Metal".

Pour faire connaître sa poésie, cette survivante de la Shoah a décidé de s'inscrire à des télé-crochets. Elle est ainsi apparue dans Switzerland's Got Talent puis dans America's Got Talent, où elle a oublié les paroles de la chanson en arrivant devant le jury. 

"Chacune de mes chansons a un message", explique celle qui est née en 1922 à Vienne. "La première dit qu'il ne faut pas détruire ce que l'on ne peut pas remplacer. Le message de la seconde est très lourd: on ne peut pas éviter la mort, alors autant en rire".

Le reportage du New York Times raconte aussi son extraordinaire destin. Après avoir fui l'Autriche et survécu à la Shoah, elle s'est rendue en 1944 en Suisse où elle a collaboré avec les services secrets.

Après la guerre, elle s'est envolée pour Hollywood, où elle a composé avec son mari le pianiste Otto Kollman des chansons pour Nat King Cole, Doris Day et Dean Martin. Lassée par la vanité du show business, elle a rapidement quitté Los Angeles pour rentrer en Suisse... avant de retrouver la musique.

Jérôme Lachasse