BFMTV

Pourquoi la dernière couverture du Vogue britannique avec Rihanna est historique

Rihanna en couverture de Vogue

Rihanna en couverture de Vogue - British Vogue - CondéNast -Montage BFMTV.com

La chanteuse, actrice et créatrice de mode a pris la pose pour le British Vogue, coiffée d'un accessoire symbolique qui n'avait jusqu'ici jamais été montré en une du célèbre magazine.

Rihanna entre une nouvelle fois dans l'Histoire du Vogue britannique. En 2018, la chanteuse avait été choisie pour la couverture du numéro de septembre, devenant ainsi la première femme noire en Une du célèbre "September Issue". La star originaire de la Barbade réitère l'exploit pour le numéro de mai 2020, en prenant la pose avec un durag. En 104 ans d'existence du magazine, c'est la toute première fois qu'une femme coiffée de cet accessoire ô combien symbolique est mise en avant. 

Le durag, long foulard serré et élastique à porter sur la tête, est notamment utilisé pour aider au développement ou maintien de tresses ou d'ondulations, et se noue dans le dos. Mais comme le rappelle la journaliste Funmi Fetto sur le site du magazine, ce vêtement n'a à l'origine pas été conçu pour sa fonctionnalité, ni pensé comme un accessoire de mode: "Il a été imposé comme un moyen de supprimer la beauté des femmes noires et souligner leur statut inférieur d'ouvrières". Objet d'oppression à l’époque de l’esclavage, il est aujourd'hui un symbole de la communauté noire, qui se l'est réapproprié à partir des années 1990.

"Ce tissu autrefois dénigré a été récupéré comme un symbole de la beauté noire, une démonstration de style portée dans les rues, sur les podiums, le tapis rouge... Et maintenant, le durag fait sa première apparition sur la couverture de mai 2020 du Vogue britannique", ajoute Funmi Fetto.
-
- © -

"A travers le prisme de la haute couture"

"Ai-je déjà imaginé que je verrais un durag en couverture de Vogue? Bien que ce puissant symbole de la vie noire (de l’auto-préservation, de la résistance et de l’authenticité) occupe une place importante dans la culture populaire, il est rarement perçu à travers le prisme de la haute couture. Pourtant ici, nous avons le plus beau et ambitieux des durags. C'est tellement excitant!", a commenté sur Instagram Edward Enninful, rédacteur en chef du Vogue britannique.

Ce n'est pas la première fois que Rihanna fait du durag une pièce mode hautement désirable: en 2014, elle en avait notamment porté une version couverte de cristaux avec une robe assortie signée Adam Selman pour la cérémonie des CFDA Awards, rappelle The Guardian. Elle en était également coiffée sur la scène des MTV VMA Awards en 2016. En sa qualité de créatrice de mode, elle en avait présenté des modèles pastels lors de son défilé Fenty x Puma à Paris en 2017.

Nawal Bonnefoy