BFMTV

Lil Wayne poursuivi en justice pour "haine raciale" à l'encontre d'un vigile

Lil Wayne sur scène en novembre 2016

Lil Wayne sur scène en novembre 2016 - Kevin Winter - Getty Images North America - AFP

Le rappeur aurait insulté et frappé un vigile à l'entrée d'une discothèque.

Lil Wayne, poursuivi en justice pour "haine raciale à l'encontre des blancs". D'après des documents judiciaires que s'est procuré le site américain TMZ, le rappeur fait l'objet d'un procès à la suite d'une altercation avec un videur de boîte de nuit, qui date de l'an dernier.

Les faits remontent à juin 2016. La victime présumée, un homme originaire de Californie, raconte qu'il travaillait à l'entrée d'une discothèque de Los Angeles, lorsque Lil Wayne et sa bande sont arrivés pour une soirée après la cérémonie des Bet Music Awards. Le groupe se serait alors montré agressif à son encontre.

"Va te faire foutre, mec blanc!"

Le vigile, qui explique s'être senti "physiquement menacé", aurait alors tenté de continuer à faire son travail, à savoir contrôler l'entrée du club, avant de se faire attaquer par Lil Wayne. Le rappeur l'aurait frappé avec son poing, et continué à le molester après l'avoir mis au sol. L'homme affirme ensuite que Lil Wayne lui a jeté un verre rempli d'alcool dans le visage, avant de lui crier "Va te faire foutre, mec blanc!".

Toujours d'après les documents de TMZ, la victime présumée poursuit en justice le chanteur, son label et la discothèque pour coups et blessures. Il réclame également 25.000 dollars de dommages et intérêts pour "crime de haine".

Lil Wayne et son équipe démentent quant à eux la scène, et n'ont fait aucun commentaire sur le sujet.

N.B.