BFMTV

La tutelle de Britney Spears restera inchangée jusqu'en février 2021

Britney Spears, le 15 juillet 2015

Britney Spears, le 15 juillet 2015 - Jason Merritt - Getty - AFP

La justice américaine a décidé d'étendre la tutelle de Britney Spears jusqu'en février prochain, refusant d'accéder aux changements qu'elle avait réclamés.

Un juge de Los Angeles a décidé ce mercredi de renouveler la tutelle de Britney Spears jusqu'en février 2021, malgré les changements réclamés par la chanteuse. La décision a été prise à l'issue d'une audience à laquelle ses parents et quatre avocats ont participé en visioconférence, comme le rapporte Variety.

La star de 38 ans a été placée sous tutelle il y a 12 ans, après avoir traversé une mauvaise passe en 2007, année au cours de laquelle elle avait rasé son crâne dans un salon de coiffure devant les objectifs des paparazzi. Elle avait été brièvement hospitalisée.

Depuis, ses proches peuvent contrôler sa fortune et certains aspects de son quotidien. Son père Jamie Spears était responsable de cette tutelle avant de se retirer en 2019 pour des problèmes de santé. Il a été temporairement remplacé par Jodi Montgomery, l'une des managers de la chanteuse.

Demande de changement des termes

Britney Spears avait demandé la semaine denière que cette dernière reste en fonction de manière permanente pour gérer les soins de sa santé mentale, et que sa fortune soit sous la responsabilité d'une banque, selon le New York Times.

À la suite de la décision de justice de mercredi, c'est la version actuelle de la tutelle, avec Jodi Montgomery comme responsable temporaire, qui a été renouvelée jusqu'en février prochain.

"Sans renoncer à son droit de chercher à mettre fin à la curatelle à l'avenir, Britney aimerait que la nomination de Jodi Montgomery en tant que tutrice devienne permanente", avait déclaré son avocat Samuel Ingham la semaine dernière. La chanteuse "préfère fortement" que le contrôle de ses finances soit confié à une personne autre que son père, selon lui.

Toujours d'après Variety, Samuel Ingham a jusqu'au 18 septembre pour déposer une nouvelle requête, afin d'obtenir une nouvelle audience le 14 octobre.

Soulèvement des fans

Depuis des mois, les admirateurs de la chanteuse militent pour l'arrêt de cette tutelle en reprenant le hashtag #FreeBritney ("Libérez Britney"). Ils étudient ses comptes officiels sur les réseaux sociaux au peigne fin, interprétant chacun de ses faits et gestes comme des appels au secours. Certains avaient même été manifester devant un tribunal de Los Angeles en juillet dernier.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV