BFMTV

L'acteur Robert Conrad, héros des Mystères de l'Ouest et des Têtes brûlées, est mort

BFMTV
L'acteur Robert Conrad, inoubliable interprète de James West dans Les Mystères de l'Ouest et de pappy Boyington dans Les Têtes brûlées, vient de s'éteindre à l'âge de 84 ans.

Il a porté le Stetson, le bonnet de trappeur ou celui d'aviateur comme personne. Robert Conrad, l'acteur américain au célèbre regard bleu, connu pour son rôle dans les séries télévisées Les mystères de l'Ouest et Les Têtes brûlées, vient de mourir à l'âge de 84 ans, à Malibu en Californie, selon la presse américaine, samedi.

"Il a vécu une merveilleusement longue vie et alors que sa famille est attristée en raison de sa disparition, il vivra pour toujours dans leurs coeurs", a déclaré au magazine People Jeff Ballard, le porte-parole de la famille de Conrad.

Après avoir travaillé comme laitier puis chanté dans un club de nuit, sa carrière décolle en 1959 lorsqu'il rejoint le show de télévision Hawaiian Eye après avoir déménagé à Los Angeles.

Séries cultes

Entre 1965 et 1969, il incarne l'agent des services secrets américains James T. West, dans les quatre saisons de la série devenue culte Les mystères de l'Ouest (Wild wild West). James West et son partenaire Artemus Gordon, maître du déguisement, en véritables James Bond de western, y combattaient les méchants, dans un XIXe siècle aux accents steampunk, peuplé de machines anachroniques. Robert Conrad y effectuaient presque toutes ses cascades lui-même, ce qui le conduisit lors du tournage d'un épisode des Mystères de l'Ouest à se blesser en chutant de plus de quatre mètres sur un sol de ciment

Il se se rend également célèbre en 1976 avec la série Les Têtes brulées (Baa Baa Black Sheep, puis Black Sheep Squadron, en version originale) dans laquelle il incarne le major Greg "pappy" Boyington - héros de la guerre du Pacifique ayant véritablement existé - à la tête d'une escadrille de pilotes américains durs à cuire et rebelles, pendant la guerre contre le Japon. 

Mais la série dont il était le plus fier, évoque le Hollywood Reporter, est Colorado, dans laquelle il campait un trappeur canadien du XVIIIe et XIXe siècles, nommé Pasquinel, au côté de Barbara Carrera et Richard Chamberlain. Une mini-série diffusée en France sur Antenne 2 au tout début des années 1980.

Accident de voiture

"Dans le showbiz il y a trois cycles", avait déclaré Robert Conrad au magazine People, dans une interview en 1998. "Ils ne te connaissent pas, après ils t'aiment et après t'as été présent tellement longtemps qu'ils finissent par te détester. Maintenant je recommence tout à nouveau."

Il était doublé en français par l'acteur Jacques Thébault, qui a aussi prêté sa belle voix grave à Steve McQueen, Paul Newman, George Chakiris et à de nombreux acteurs américains.

La dernière apparition de Robert Conrad dans un film remonte à 2002. En 2003, un grave accident de voiture - alors qu'il conduisait en état d'ivresse - l'avait laissé partiellement paralysé. Robert Conrad était père de huit enfants et grand-père de 19 petits-enfants.

Magali Rangin avec AFP