BFMTV

J'irai dormir chez Depardieu

Gérard Depardieu à Cannes, en mai 2010, bien avant la polémique sur son exil fiscal et ses aventures belges.

Gérard Depardieu à Cannes, en mai 2010, bien avant la polémique sur son exil fiscal et ses aventures belges. - -

Depuis qu'il est "russe et résident belge", Gérard Depardieu a investi dans l'immobilier à Néchin, petite ville belge. "Le Parisien" a testé la maison d'hôte de l'acteur.

Après Depardieu change de passeport, Depardieu organise un barbecue géant et Depardieu tourne au Kazakhstan, voici Depardieu dirige une maison d'hôtes. L'acteur, devenu "russe et résident belge" depuis fin 2012 et la polémique sur son exil fiscal, a investi en avril dernier dans une maison d'hôte à Néchin, petite commune de Belgique

Depardieu, citoyen d'honneur de la commune d'Estaimpuis, dont dépend Néchin, dirige donc, de loin, la villa White Cloud. Des journalistes du Parisien ont testé le service.

Briques, luxe et modernité

Briques, luxe et modernité, l'impression des journalistes du quotidien correspond à l'idée que l'on se fait de l'endroit en jetant un oeil au site officiel de la villa White Cloud. Pour 135 euros la nuit dans une chambre double et 145 euros pour la suite, le visiteur dispose ainsi d'un petit déjeuner "gargantuesque", de sommiers "immenses" et d'un calme "absolu".

Il faut dire que la petite ville wallonne dans la commune d'Estaimpuis, et à quelques encâblures de Roubaix, ne compte guère plus de 2.000 habitants.

Le Parisien précise également que la décoration ne doit rien à Gérard Depardieu, qui a racheté le lieu en l'état, alors qu'il venait d'être rénové. La maison d'hôte, qui ne compte que cinq chambres, commence, selon ses gérants, à attirer des clients sur le nom de son propriétaire. Dommage qu'on n'y voie pas plus souvent Gérard Depardieu, tellement "heureux de payer des impôts en Russie".

Magali Rangin