BFMTV

Guy Marchand: "La mort est une femme avec laquelle j'ai flirté toute ma vie"

Interviewé dans 7 jours BFM, Guy Marchand a évoqué son rapport à la mort et aux femmes. Cet éternel adolescent de 78 ans a également profité de l'occasion pour se confier sur son épouse, Adelina, de 39 ans sa cadette...

Acteur, chanteur, crooner... A 78 ans, Guy Marchand a derrière lui une carrière riche et éclectique. Celui qui vient de publier son Carnet d'un chanteur de casino hors saison (paru aux éditions du Cherche Midi) s'est confié dans l'émission 7 jours BFM ce samedi 7 novembre. L'emblématique interprète de Nestor Burma s'est livré sans filtre. Et sans langue de bois.

Conscient de véhiculer une image "d'éternel adolescent", Guy Marchand a reconnu: "C’est vrai, c’est un compliment, mais la mort est là pour me réveiller dans très peu de temps." Et d'évoquer justement à sa façon son rapport à la mort:

"J’y pense sans arrêt. La mort m’assassine. C’est comme une femme. J’ai flirté toute ma vie avec elle et à un moment donné, il faudra coucher avec. Et comme tous les hommes, je ne voudrais pas la rater, quitte à prendre une pilule de viagra pour ne pas la rater !"

"Je peux encore épuiser les nymphomanes!"

L'acteur, qui a eu un cancer de la prostate il y a 13 ans, "le crépuscule du playboy" assure-t-il, a également évoqué celle qui partage sa vie, Adelina, avec laquelle il est marié depuis 2006. Guy Marchand a reconnu subir la jalousie de nombreux hommes concernant celle qui a 39 ans de moins que lui.

"Elle n'est pas à moi, avoue le comédien, je vais la perdre un jour ou l'autre. Si j’ai un conseil à donner aux hommes qui sont amoureux des femmes comme moi, il faut se dire qu’elles ne vous appartiennent pas et qu’il va falloir faire du matin jusqu’au soir la mise en scène de leurs fantasmes".

L'éternel séducteur, qui ne peut plus avoir d'enfants, mais assure pouvoir "encore épuiser les nymphomanes et révéler des frigides" profite également de l'entretien pour raconter sa mauvaise expérience avec la fameuse "petite pilule bleue":

"J'ai essayé. C'était l'une des premières fois où j'ai rencontré ma femme. J'ai été déguisé en godemichet! Il a fallu que je tourne autour de l’hôtel (...) et que je cours, parce qu’il ne faut pas que ça dure trop longtemps!"

Le reportage, dans son intégralité:
Fabien Morin et Thomas Misrachi