BFMTV

En concert à Bercy Shy'm se jette dans le public et chute

Shy'm, le 14 décembre 2013

Shy'm, le 14 décembre 2013 - Valery Hache - AFP

La chanteuse de 29 ans donnait un concert à l'AccorHotels Arena de Paris, mardi 17 novembre. Un show ponctué par  une "cascade" involontaire de l'artiste.

Grand moment de solitude pour la chanteuse Shy'm. Lors de son concert à l'AccorHotels Arena (ex-Bercy), mardi soir, l'artiste de 29 ans a lourdement chuté au milieu de la foule.

Dans une vidéo mise en ligne par des fans, on peut voir la chanteuse courir vers son public - probablement avec l'espoir d'être rattrapée- puis disparaître complètement. Elle finira par être relevée par un agent de sécurité.

Ce mercredi, Shy'm est revenue sur ce petit incident, le commentant sur Instagram. La star a posté une photo d'elle, portée par son public, avec la légende suivante: "À ce soir Bercy, aussi fou qu'hier, aussi libre, aussi Vivant. Et juste un petit beaubeau au collant..." (sic).

La chanteuse remontera à nouveau sur scène ce mercredi soir pour un second concert parisien. Malgré les tragiques événements qui ont touché Paris vendredi 13 novembre dernier, Shy'm avait décidé de maintenir ses deux dates prévues les 17 et 18 novembre à l'AccorHotels Arena.

"La fermeture de la salle de spectacle Bercy Arena cessant demain, il me revient la décision de faire jouer ou non le Paradoxale Tour ces 17 et 18 novembre. Après maintes réflexions, doutes, craintes (...) j'ai décidé de nous faire monter sur scène et de passer cette soirée à chanter, danser, partager, et surtout à vivre", avait écrit la chanteuse sur sa page Facebook. "Les événements sont terribles, ce qu'il arrive à la France et l'humanité est innommable et insoutenable, mais il est hors de question de se terrer et de se taire. La France est libre, la France est forte, la France est grande, la France c'est nous. Ce n'est pas de l'inconscience ou de l'ignorance mais de la résistance. Résistons en continuant de vivre, de rire, de s'aimer et montrons un visage vivant et heureux de la France. (...) Nous ferons la fête ces deux soirs consécutifs devant un Bercy bondé ou presque vide, le cœur fêlé mais débordant d'amour."