BFMTV

Raid Dingue: cinq choses à savoir sur Alice Pol, la nouvelle protégée de Dany Boon

Alice Pol et Dany Boon à l'affiche de "Raid Dingue", en salles le 1er février 2017

Alice Pol et Dany Boon à l'affiche de "Raid Dingue", en salles le 1er février 2017 - Pathé

Alors que la nouvelle comédie de Dany Boon sort ce mercredi 1er février dans les salles obscures, retour sur l'actrice qui porte le film avec son premier 1er rôle au cinéma, Alice Pol.

Après Bienvenue chez les Ch'tis, Rien à déclarer et Supercondriaque, Dany Boon signe son retour derrière la caméra ce mercredi 1er février avec une nouvelle comédie populaire dans la lignée de ses précédents films.

Si Raid Dingue remplit parfaitement son cahier des charges, le film, qui raconte la collaboration délicate entre une jeune recrue du RAID maladroite et un agent misogyne de ce groupe d’élite, permet surtout de révéler une actrice que le public a déjà pu croiser à plusieurs reprises sur les écrans: Alice Pol. Mais qui est vraiment cette actrice de 30 ans à qui Dany Boon a confié le premier rôle?

> Une maladresse qui paye

Avant de lui confier le rôle phare de sa comédie Raid Dingue, Dany Boon avait collaboré avec Alice Pol sur Supercondriaque. Le premier jour de tournage, la jeune actrice a semble-t-il convaincu le réalisateur bien malgré elle. Et celui-ci ne s'est pas privé de revenir sur l'anecdote.

"Le premier jour de tournage de Supercondriaque, elle arrive totalement flippée, va s'asseoir et renverse intégralement son mug de thé dans mon porte document où se trouve mon scénario avec toutes mes notes, se souvient Dany Boon. C'est ça Alice Pol... Pour moi, c'est la rencontre avec une nature comique qui me fait beaucoup rire et pour qui j'ai de l'admiration." Et de poursuivre en faisant l'éloge de sa protégée: "Il y a peu d'actrices qui osent aller si loin dans la comédie. Elle y va à fond, comme Pierre Richard le faisait en s'enfonçant dans les sables mouvant dans La Chèvre!" On a connu pire comparaison.

Alice Pol et Dany Boon à l'affiche de "Raid Dingue", en salles le 1er février 2017
Alice Pol et Dany Boon à l'affiche de "Raid Dingue", en salles le 1er février 2017 © Pathé

> Une filmographie portée sur la comédie

Si le public a pu la découvrir dernièrement dans des films comme Un + une de Claude Lelouch ou Cézanne et moi de Danièle Thompson, c'est avant tout dans le registre de la comédie qu'Alice Pol s'est illustrée au début de sa carrière. Après avoir donné la réplique à Marilou Berry dans Vilaine en 2007, l'actrice, qui a grandi à Marseille, est apparue dans La Croisière, Un plan parfait, Une folle envie ou Joséphine.

> Un anagramme symbolique

Il y a parfois des signes qui ne trompent pas. Pour son premier 1er rôle au cinéma, Alice Pol incarne une fonctionnaire de police passionnée par son métier. Et comme l'a fait remarqué Nicolas Guy, le premier assistant de Dany Boon, à son réalisateur, "Alice Pol" n'est autre que l'anagramme de "La Police". Ca ne s'invente pas. 

> Du cinéma et... de la télé

Avant de devenir un visage familier du cinéma français, Alice Pol a fait ses armes dans de nombreuses séries TV. Les téléspectateurs ont ainsi pu découvrir l'actrice dans Plus belle la vie, Julie Lescaut, Sous le soleil ou encore Mafiosa, le clan. Celle qui était apparue dans la mini-série de TF1, Merlin - L'enchanteur désenchantée avec Gérard Depardieu, s'est également distinguée dans la série Disparue sur France 2, aux côtés de Pierre-François Martin-Laval, Alix Poisson et François-Xavier Demaison. 

> Des castings en cachette

Etudiante à Marseille en droit puis histoire de l'Art, Alice Pol n'a pas osé avouer tout de suite à ses parents ses envies de comédie... ni qu'elle passait des castings à Paris pour percer dans ce métier, comme elle le confiait dans l'émission La Parenthèse Inattendue en 2014. Mais ces aller-retours dissimulés à Paris ont provoqué une certaine angoisse pour ses parents, à qui elle préférait mentir: "A mes parents, au bout d'un moment, j'ai dit que j'avais un copain pour expliquer que de temps en temps je ne dormais pas là, racontait-elle. J'ai payé le train avec mon argent de poche. Sauf que mon père qui avait les relevés était très inquiet. Il a dit à ma mère: 'Je crois qu'Alice se drogue ou quelque chose, elle est dans le rouge tous les mois'..."