BFMTV

Pour Mathieu Kassovitz, "il y aurait un film à faire sur l'histoire d'Assa Traoré"

Mathieu Kassovitz à la première de "L'ordre et la morale" à Paris en 2011

Mathieu Kassovitz à la première de "L'ordre et la morale" à Paris en 2011 - François Guillot - AFP

Le réalisateur de La Haine estime que la lutte de la soeur d'Adama Traoré, jeune homme mort en 2016 à la suite d'une interpellation, pourrait faire l'objet d'un long-métrage.

Le combat d'Assa Traoré sera-t-il un jour porté à l'écran? C'est en tout cas le souhait de Mathieu Kassovitz. À l'occasion des 25 ans de son film La Haine, l'acteur-réalisateur accorde une interview au Parisien dans laquelle il dresse un parallèle entre ce long-métrage, portrait de la jeunesse des banlieues défavorisées, et l'affaire Adama Traoré.

Ce dernier est mort à 24 ans, le 19 juillet 2016, à l'issue d'une interpellation musclée dans le Val-d'Oise. Quatre ans plus tard, l'affaire est devenue un symbole de la lutte contre les violences policières. Un combat dont sa soeur Assa est une figure. Elle demande un procès et la mise en examen des gendarmes impliqués.

"Je soutiens le comité (Vérité pour Adama) à 100 %", déclare l'acteur du Bureau des légendes dans les colonnes du quotidien. "D'ailleurs, il y aurait un film à faire sur l'histoire d'Assa Traoré, la sœur d'Adama, son combat, la violence étatique autour de cette histoire, le manque d'éthique et de respect pour des gens qui souffrent… C'est ça qui n'a pas changé depuis vingt-cinq ans."

Résurgence d'un mouvement

Il rappelle qu'en 1995, l'objectif de La Haine était de dire "aux bourgeois du VIIe arrondissement" que les jeunes issus de banlieue "ne sont pas des criminels, ils sont comme les vôtres. Ils sont nés ailleurs, c'est tout":

"C'est très facile de dire qu'Adama Traoré était un voyou qui n'a eu que ce qu'il méritait. Mais si tu connais sa famille, sa sœur, son histoire, tu ne vas pas supporter qu'il se fasse tuer comme ça."

L'affaire Adama Traoré s'est de nouveau retrouvée au coeur de l'actualité ces dernières semaines, en écho à la résurgence du mouvement Black Lives Matter aux États-Unis. De nombreuses manifestations ont eu lieu outre-Atlantique pour portester contre le racisme et les violences policières à la suite de la mort de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, aux mains de la police en mai derrnier. Des manifestations similaires ont eu lieu dans l'Hexagone, portées par le comité Vérité pour Adama.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV