BFMTV

Patrice Chéreau: "l'un des plus grands artistes français"

Patrice Chéreau s'est éteint ce lundi à l'âge de 68 ans.

Patrice Chéreau s'est éteint ce lundi à l'âge de 68 ans. - -

La mort du cinéaste et homme de théâtre, ce lundi, a suscité des réactions émues de la part de ses amis et du monde politique.

"L'un des plus grands artistes français vient de mourir." C'est par ces mots que François Hollande a salué la mémoire de Patrice Chéreau ce lundi soir. Le réalisateur et homme de théâtre s'est éteint des suites d'un cancer du poumon à l'âge de 68 ans. "Il laisse une trace considérable", a estimé le chef de l'Etat dans un communiqué. "Le monde de la culture est en deuil et la France perd un artiste de dimension universelle."

Même réaction émue de la part d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, interrogée par BFMTV. "J'ai eu la chance de le rencontrer encore récemment", a-t-elle indiqué, saluant "quelqu'un de très généreux, d'humble et de simple", et d'un metteur en scène "sans égal".

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a pour sa part salué une "oeuvre immense", consacrée au bonheur des auteurs, des acteurs et des publics qui l'ont côtoyé".

"Un talent surprenant"

"Un maître s'est tu", a tweeté le président du Festival de Cannes, Gilles Jacob, quand Bertrand Delanoë, maire de Paris, a salué sur France Inter "un artiste exceptionnel doté d'une imagination et d'une vision prodigieuses". Jack Lang, ancien ministre de la Culture, a quant à lui évoqué "un talent surprenant, étincelant".

A l'annonce de la disparition de Patrice Chereau, immense émotion collective toutes générations et disciplines confondues.Un maître s'est tu
— gilles jacob (@jajacobbi) October 7, 2013

"Sa réussite, c'est d'être toujours rester lui-même à travers tout ce qu'il a fait", a déclaré Jean-Michel Ribes, directeur du théâtre du Rond-Point, au micro de BFMTV. "Aussi bien dans un cinéma populaire que dans des oeuvres plus fragiles, intimes et parfois même difficile".

"Son regard pénétrant, dur et douloureux"

La réalisatrice et scénariste Danièle Thompson, elle, a souligné le charisme et l'aura de l'artiste. "Quand il rentrait dans une pièce, que ce soit un théâtre de 3000 personnes, une salle de 20.000 personnes où un salon où on était quatre, il se passait toujours quelque chose", a-t-elle expliqué.

Isabelle Adjani, interprète du rôle éponyme dans La Reine Margot, se souvient dans Le Monde de "son regard, un des plus pénétrants que j'aie jamais croisés, et parfois si dur ou douloureux" qu'il l'"hypnotisait", l'"effrayant lorsqu'il dirigeait", alors qu'"il [la] troublait et [l']émouvait dans la vie".

Quant à Isabelle Huppert, que Patrice Chéreau avait dirigée dans son film Gabrielle, elle retient sa "manière de pousser l'acteur très loin", indiquant aussi que de lui "lui venaient ses première grandes émotions de spectatrice".

Pour Charles Berling, Patrice Chéreau fut un "homme de génie". Un metteur en scène avec une "façon d'être si singulière" dans l'approche de son métier, et notamment dans le rapport avec ses acteurs.