BFMTV

Mort de Michèle Morgan: 3 films à revoir

-

- - Pathé

La célèbre actrice vient de décéder à l'âge de 96 ans. Redécouvrez ses plus grands rôles.

Les plus beaux yeux du cinéma français viennent de s'éteindre... L'actrice Michèle Morgan, connue pour ses rôles dans Le Quai des brumes (1938), Remorques (1941) ou encore La Symphonie Pastorale, est décédée à l'âge de 96 ans à Meudon (Hauts-de-Seine).

Née à Neuilly-sur-Seine le 29 février 1920, elle avait commencé sa carrière en 1935 à l'âge de 15 ans. Collaborant avec les plus grands réalisateurs (Julien Duvivier, Jean Grémillon, Sacha Guitry, Claude Chabrol...), elle a joué la comédie pendant une trentaine d'années avant d'annoncer en 1967 sa retraite d'actrice, après un dernier rôle dans Benjamin ou les Mémoires d'un puceau.

Elle consacra le reste de sa carrière à l'écriture de poèmes et à la peinture, acceptant quelques apparitions dans plusieurs films de Claude Lelouch (Le Chat et la Souris, Robert et Robert et Un Homme et une femme: vingt ans déjà). Elle avait enfin participé à Carné, l'homme à la caméra, portrait filmé du grand cinéaste qui l'avait dirigé dans Le Quai des brumes

Le Quai des brumes (1938)

"Tu as de beaux yeux, tu sais". S'il ne devait rester qu'une seule scène, ce serait celle-là. Quand elle tourne dans Le Quai des brumes avec Jean Gabin, Michèle Morgan a 18 ans. Dans une interview réalisée en 1956 (et disponible sur le site de l'INA), la comédienne raconte les coulisses du tournage:

"Je ne connaissais pas Jean Gabin. Je l'avais rencontré quelques jours avant." Elle sourit. "Il était très taquin et moi j'étais très jeune [...] Il me disait: 'Ben, toi, t'es une môme, tu ne sais pas embrasser.' [...] Je n'osais pas répondre. J'étais tellement timide." Elle poursuit: "Il m'a tant taquiné qu'au moment de tourner cette scène de baiser j'étais toute tremblante. Je ne savais pas où regarder. On a commencé à tourner. Et il m'a embrassé pour de bon. Et dieu merci que j'avais du maquillage: sans cela j'étais rouge jusqu'aux oreilles!"

Remorques (1941)

Trois ans après Le Quai des Brumes, Jean Gabin et Michèle Morgan se retrouvent devant la caméra de Jean Grémillon dans Remorques. Commencé en 1939, le film ne sort qu'en 1941, retardé par les intempéries et la mobilisation du réalisateur et la star masculine en septembre 1939. Gabin, mobilisé dans la marine de Cherbourg, a obtenu une permission exceptionnelle pour achever le film. Comme Le Quai des Brumes, les dialogues sont ici signés Jacques Prévert. Gabin et Morgan se retrouveront en 1955 dans Napoléon de Sacha Guitry.

Les Grandes Manœuvres (1955)

Dans ce film de René Clair, Michèle Morgan partage l'affiche avec Gérard Philipe. Les deux comédiens se retrouvent après s'être aimés dans Les Orgueilleux d'Yves Allégret. Comme le remarque Télérama, Les Grandes Manœuvres "est une oeuvre typique de cette 'qualité France' impeccable et vieillissante, tant décriée peu après par la Nouvelle Vague". Dans ce film d'époque (l'action se déroule en 1913), un soldat en garnison parie avec ses camarades qu'il peut séduire la première femme qui passe, avant les grandes manœuvres. Il tombe alors amoureux d'une créatrice de chapeaux...

Jérôme Lachasse