BFMTV

Le retour de Mary Poppins: "nous voulons donner de la joie aux spectateurs"

Le Retour de Mary Poppins

Le Retour de Mary Poppins - Copyright The Walt Disney Company France

A l’occasion de la sortie, ce mercredi 19 novembre, de la nouvelle aventure de Mary Poppins, l’acteur Lin-Manuel Miranda et le réalisateur Rob Marshall commentent six scènes de la comédie musicale qui devrait enchanter cette fin d’année.

Mary Poppins revient au cinéma. Si Julie Andrews cède sa place à Emily Blunt et Dick van Dyke à Lin-Manuel Miranda, la magie reste intacte. Tout comme l’intrigue: situé pendant la Grande Dépression, Le Retour de Mary Poppins de Rob Marshall raconte l’histoire des enfants du couple Banks, déjà au centre du premier film de 1964.

Frappée par le deuil et des dettes colossales, la famille est aidée par Mary Poppins (Emily Blunt) et Jack (Lin-Manuel Miranda, star de Broadway avec Hamilton), un allumeur de réverbères aussi optimiste que charmant. A l’occasion de la sortie, ce mercredi 19 novembre, du Retour de Mary Poppins, Lin-Manuel Miranda et Rob Marshall commentent six scènes de la comédie musicale qui devrait enchanter cette fin d’année.

Emily Blunt

Rob Marshall: "On avait cette scène où elle devait regarder le miroir. J’étais entrain de la réaliser lorsque je me suis dit que son reflet devrait faire quelque chose de différent, comme dans le film original. On a donc tourné une seconde fois la scène avec son double qui commente ce qu’elle fait. C’était très amusant à faire. Emily Blunt a été mon premier et unique choix pour Mary Poppins. C’est une actrice formidable qui peut jouer toutes les nuances du personnage. Les exigences étaient énormes. Son personnage est très vaniteux, drôle, excentrique. Elle devait être capable d’être stricte tout en ayant encore une âme d’enfant. Elle devait aussi savoir danser, chanter… Emily était la seule à être capable de faire tout cela."

Mary Poppins
Mary Poppins © Disney 2018

Danser avec des animaux en 2D

Rob Marshall: "C’est une scène très importante, qui a été la plus dure à concevoir. Beaucoup de monde a travaillé dessus pour retrouver l’esprit des dessins animés de l’âge d’or de Disney. Nous avons dû sortir des animateurs de leur retraite pour cette scène, car peu de personnes savent encore comment faire ce genre d’animation à la main. Je suis très fier de Lin et d’Emily dans cette séquence, car ils ont dû travailler avec rien, ils ont dû tout imaginer." Lin-Manuel Miranda: "C’est étrange de danser avec des animaux en 2D! Ça n’arrive pas tous les jours. Disney, en plus, n’a pas sorti de films en 2D depuis des années [La Princesse et la Grenouille en 2009, NDLR]. Je suis très fier que Rob Marshall ait insisté pour que cette scène existe. On l’a tournée la première semaine du tournage, parce qu’il fallait ensuite la donner aux monteurs, puis aux animateurs pour la créer. Je n’oublierai jamais le tournage de cette scène en particulier. Lorsque nous étions en train de descendre ces marches, mon fils était sur le plateau. Il a vu son papa et Emily [Blunt], mais pas les animaux! Il les verra au cinéma. On a travaillé des mois pour préparer cette chorégraphie. C’était très différent de mon expérience à Broadway dans le sens où nous avons attendu un an et demi pour les applaudissements!"

Meryl Streep dans Mary Poppins
Meryl Streep dans Mary Poppins © Disney

Meryl Streep

Lin-Manuel Miranda: "C’était un bonheur de jouer avec Meryl. Le décor était incroyable. C’est l’un des plus beaux décors du film: une maison conçue à l’envers! Meryl a adoré jouer avec les enfants et elle aimait crâner devant eux. On s’est beaucoup amusé avec les toboggans, le chandelier et l’escalier. Dès qu’on arrêtait de tourner, on s’amusait à explorer ce décor." Rob Marshall: "Meryl n’a peur de rien. Ce personnage, la cousine de Mary, est très excentrique. Il existe dans les livres [de P.L. Travers], mais il s’agit d’un homme qui s’appelle Arthur Turvy. Je trouvais le personnage intéressant et j’ai proposé d’en faire une femme pour que Meryl puisse s’amuser avec. Elle a aussitôt accepté."

La séquence sous-marine

Rob Marshall: "C’est la première aventure de Mary avec les enfants. Nous cherchions une tâche ménagère que les enfants détesteraient faire. Dans le premier film, ils détestent ranger leur chambre et cela devenait une aventure. Cette fois-ci, nous nous sommes dit que les enfants n’aiment pas se laver. Mary a trouvé cette manière pour rendre ce moment amusant pour eux. Ils disparaissent donc dans la baignoire et ils débarquent dans ce monde aquatique où ils retrouvent des personnes de leur quartier. C’était très amusant à filmer: les acteurs sont suspendus à des fils! C’était surréaliste. Dans cette scène, Mary Poppins éveille les consciences des enfants qui redécouvrent les puissances de l’imagination. Comme le monde qui les entoure est triste, ils avaient perdu de vue cet esprit." Lin-Manuel Miranda: "Je ne suis pas dans cette scène, mais j'étais présent sur le tournage lorsque les enfants et Mary Poppins se jettent dans la baignoire pour pénétrer dans ce monde merveilleux. Il y a en réalité un toboggan caché dans la baignoire qui est relié à un matelas. C’était très drôle à regarder. Les enfants voulaient tourner en boucle cette scène!"

Luminomagifantastique

Lin-Manuel Miranda: "C’est une des dernières scènes que nous avons tournée, parce que les répétitions de ce numéro ont duré six mois. Encore une fois, ce décor était fabuleux. On a dû apprendre à y danser, à se balancer autour de ces lampadaires. Nous avons tellement travaillé ensemble que nous avons fini par réellement former une compagnie. Pour célébrer la fin du tournage de cette scène, j’ai offert une tournée générale à notre équipe de cascadeurs, de danseurs et de chorégraphes. Nous nous sommes rendus dans ce lieu, le Ginstitute [à Londres], où nous avons bu du gin. Nous étions en train de boire lorsqu’ils nous ont rappelés pour nous prévenir que nous devions revenir le lendemain à 9 heures pour continuer le tournage de cette scène! (rires) Les chorégraphes ont beaucoup travaillé avec nous et nous pouvions apporter des idées. A la fin du film, par exemple, je danse avec une canne posée sur le pied. C’est un tour que j’ai appris enfant. La scène où je freestyle, en revanche, était présente dans le scénario: les auteurs voulaient jouer avec ma dextérité verbale."

Le retour de Dick van Dyke

Lin-Manuel Miranda: "Regardez bien nos visages! Personne ne joue: nous sommes tellement heureux et ébahis de voir Dick Van Dyke en train de faire des claquettes sur une table à l’âge de 91 ans! C’était un des jours de tournage les plus magiques." Rob Marshall: "Dick van Dyke est le meilleur. C’est une vraie force de la nature. L’avoir dans notre film 54 ans après le premier Mary Poppins, où il joue le même vieux banquier, est extraordinaire. Il a pris ma main lorsque nous nous sommes rendus sur le plateau le premier jour. Il m’a dit: 'Je ressens la même énergie que sur le premier film.' Cela m’a beaucoup ému. C’est notre objectif avec ce film: ressusciter l’esprit de Mary Poppins et donner de l’espoir, de la joie et de l’émerveillement aux spectateurs. J’espère que c’est ce qu’ils ressentiront en découvrant le film."

Jérôme Lachasse