BFMTV

Green Book: Peter Farrelly, de Dumb et Dumber à l’Oscar du meilleur film

Peter Farrelly avec son Oscar du meilleur film pour "Green Book".

Peter Farrelly avec son Oscar du meilleur film pour "Green Book". - Robyn Beck - AFP

Coréalisateur avec son frère Bobby de Fous d'Irène, Mary à tout prix et Dumb et Dumber, Peter Farrelly a reçu l'Oscar du meilleur film pour Green Book. Un road movie feel good qui prolonge les thématiques de ses comédies potaches.

C'est un destin comme seul Hollywood peut en créer. Connu pour les comédies potaches coréalisées avec son frère Bobby, Peter Farrelly a remporté l'Oscar du meilleur film pour son feel good movie Green Book.

Qui aurait cru, il y a vingt-cinq ans, au moment de la sortie de Dumb et Dumber, que la moitié de la fratrie Farrelly, inventeur du bruit le plus agaçant du monde et de la scène du gel de Mary à tout prix, rejoindrait le Mont Rushmore du cinéma américain? Personne, tant le film qui a révélé Jim Carrey est devenu l'emblème d'un humour burlesque et scatologique qui a donné le "la" aux Etats-Unis pendant une quinzaine d'années. 

Green Book et Dumb et Dumber, pourtant, partagent bien des points communs. Ces deux histoires d'amitié sont avant tout des road movies, un genre typiquement américain où deux individus aux personnalités opposées sont contraints de faire route ensemble, se chamaillent et découvrent l'amour et la vie. Les frères Farrelly perfectionnent ce récit depuis leurs débuts, de Fous d'Irène à Dumb et Dumber 2, en passant par Les Trois Corniauds et Osmosis Jones, un road movie situé dans un corps humain. Un chemin donc bien balisé qui les a conduits tout droit à la récompense suprême.

"Green Book tourne autour de l'amour"

En déclarant, sur la scène du Dolby Theater, dimanche soir, que Green Book "tourne autour de l'amour, du fait de nous aimer les uns les autres malgré nos différences", Peter Farrelly a résumé en réalité la thématique principale de sa filmographie. 

Dans L'Amour extra-large (2001), un homme superficiel, hypnotisé pour voir uniquement la beauté intérieure, tombe amoureux d'une femme en surcharge pondérale et dépasser outre ses préjugés. Dans Deux en un (2003), un homme accepte de suivre son frère siamois à Hollywood pour qu'il réalise son rêve de devenir acteur de cinéma.

Dans Terrain d'entente (2006), la passion envahissante d'un homme pour le baseball menace de briser son couple. Dans Green Book, un Italo-Américain aux mauvaises manières et un pianiste noir raffiné se lient d'amitié sur les routes du Sud des Etats-Unis au début des années 1960. Chez les Farrelly, les contraires s'attirent et s'entremêlent.

Après vingt-cinq ans de comédies potaches, de pitreries et de gags scabreux, une nouvelle carrière, plus dramatique, semble s'ouvrir à Peter Farrelly et, on l'espère, à son frère Bobby.

Jérôme Lachasse