BFMTV

Audiard, Ozon, Anderson, Bercot: le 74e Festival de Cannes dévoile sa sélection officielle

Vue du cadre du festival de Cannes en mai 2018

Vue du cadre du festival de Cannes en mai 2018 - Laurent EMMANUEL © 2019 AFP

Après une annulation l'an dernier, cette 74e édition se tiendra du 6 au 17 juillet prochains. 24 films seront en lice pour la Palme d'or, dont quatre réalisés par des femmes.

Qui briguera la Palme d'Or? Le Festival de Cannes 2021 a dévoilé ce jeudi sa sélection officielle, après l'annulation de l'édition de l'an dernier. Le président du Festival, Pierre Lescure, et son délégué général Thierry Frémaux ont tenu leur traditionnelle conférence de presse pour présenter les contours de cette 74e édition, qui se tiendra du 6 au 17 juillet.

Du côté des films, la sélection "très internationale" est faste, avec 61 films, et de nombreux cinéastes de renom sur les rangs pour succéder à la Palme d'Or 2019, Parasite du Sud-Coréen Bong Joon Ho.

Dans la catégorie "Un certain regard", 18 films ont été annoncés, dont The Innocents d'Eskil Vogt, Bonne Mère de Hafsia Herzi, ou encore‎ Blue Bayou de Justin Chon et After Yang de Kogonada, avec Colin Farrell.

Le retour de Catherine Deneuve

En "Séances spéciales", ont été annoncés Cahiers Noirs de Shlomi Elkabetz ou encore Val, un film sur Val Kilmer. Oliver Stone présentera un documentaire sur JFK, intitulé JFK REVISITED: THROUGH THE LOOKING GLASS. Charlotte Gainsbourg présentera son premier film, un film documentaire sur sa mère intitulé Jane Par Charlotte.

La nouvelle sélection "Cannes Premières" comporte dans sa liste Tromperie d'Arnaud Desplechin, Serre-moi fort de Mathieu Amalric, ou encore Love songs for tough guys de Samuel Benchetrit.

Emmanuelle Bercot présentera, hors compétition, le film De son vivant, qui marquera le grand retour de Catherine Deneuve sur la Croisette, 57 ans après la Palme d'Or reçue pour Les Parapluies de Cherbourg. Le film Aline de Valérie Lemercier, inspiré de Céline Dion, sera lui aussi présenté hors-compétition.

Audiard, Sean Penn et Ozon en compétition officielle

En compétition officielle, 24 films seront en lice pour la Palme d'or, dont quatre réalisés par des femmes. Seront notamment présentés Tout s'est bien passé de François Ozon, Red Rocket de Sean Baker, Nitram de Justin Kurzel, Drive my Car de Ryusuke Hamaguchi, Flag Day de Sean Penn, et La Fracture de Catherine Corsini.

L'Italien Nanni Moretti, Palme d'Or en 2001 pour La Chambre du fils, reviendra avec Tre Piani, et Jacques Audiard (Palme d'or 2015) avec Les Olympiades. Le mystique Apichatpong Weerasethakul (Palme d'or 2010) sera là aussi pour son premier film en anglais hors de Thaïlande, Memoria, avec Tilda Swinton et Jeanne Balibar.

L'Américain Wes Anderson présentera The French Dispatch, un film tourné à Angoulême, dans le sud-ouest de la France, qui était déjà prêt pour l'an dernier et pourra fournir son quota de stars au tapis rouge: outre Bill Murray, l'acteur fétiche du réalisateur, le casting réunit Tilda Swinton, Timothée Chalamet, Adrien Brody, et côté français, Léa Seydoux et Mathieu Amalric.

Carax et Verhoeven confirmés

Le Festival avait déjà distillé ces dernières semaines les noms de trois premiers élus qui seront soumis au jury présidé par le New-Yorkais Spike Lee, premier Afro-Américain à occuper cette fonction.

Annette marquera le retour sur les écrans du cinéaste Leos Carax, auteur des Amants du Pont neuf en 1991 et dont le dernier film, Holy Motors, a bientôt dix ans. Présenté en ouverture du festival, cette comédie musicale rock, dont la bande originale et le scénario sont signés du mythique groupe américain Sparks, réunit deux stars: Marion Cotillard et Adam Driver.

Dans un tout autre genre, Paul Verhoeven (Basic Instinct, Elle), cinéaste dont les films ont un parfum de scandale, promet de ne pas laisser indifférent avec Benedetta un film sur une nonne lesbienne au XVIIe siècle, interprétée par Virginie Efira.

Nawal Bonnefoy avec AFP