BFMTV

Fan Bingbing: après ses déboires fiscaux, la sortie de son film avec Bruce Willis annulée en Chine

Fan Bingbing à Taipei en novembre 2016

Fan Bingbing à Taipei en novembre 2016 - Sam Yeh - AFP

Aux prises avec les autorités fiscales chinoises, l'actrice voit la sortie de son dernier film annulée dans son pays.

La sortie chinoise de Air Strike, film réunissant Bruce Willis, Adrien Brody et Fan Bingbing, aura-t-elle lieu? Cette réalisation du chinois Xiao Feng n'investira pas les salles obscures de l'empire du Milieu le 26 octobre, comme c'était prévu. Une annulation probablement due aux déboires de l'actrice avec l'administration fiscale de son pays.

Le réalisateur a écrit mercredi sur le réseau social Weibo qu'il était "temps de lâcher prise" sur Air Strike, film situé durant la Seconde Guerre mondiale, après huit ans de travail. Il a ajouté que "lâcher prise ce n'est pas abandonner". Il a présenté ses excuses aux distributeurs du film ainsi qu'aux fans, sans préciser si la sortie serait reprogrammée.

Le journal contrôlé par l'État Global Times a indiqué sur la même plateforme que le film avait été "annulé sans explication", une information confirmée par le site d'informations chinois Sina, citant des sources anonymes dans le milieu du cinéma. D'après Deadline, cette déconvenue n'impactera pas la sortie américaine, maintenue à la semaine prochaine.

Une disparition et une dette de 129 millions de dollars

Connue à l'international pour son rôle dans X-Men: Days of Future Past et pour sa participation au jury du festival de Cannes en 2017, Fan Bingbing a disparu des réseaux sociaux en mai dernier, après la mise au jour d'une fraude fiscale présumée: l'actrice aurait dissimulé des dizaines de millions de dollars de revenus, par le biais d'un système de faux contrats. 

Celle qui doit 129 millions de dollars au fisc a fini par réapparaître au début du mois d'octobre, présentant ses excuses à ses fans et au Parti communiste. Sa disparition avait suscité de nombreuses rumeurs, l'une d'entre elles voulant qu'elle ait été mise "sous contrôle" des autorités chinoises.

Benjamin Pierret avec AFP