BFMTV

Déconfinement: comment les responsables de cinémas se préparent à la réouverture

Alors que la date de réouverture des cinémas devrait être connue dans les prochaines semaines, les responsables de ces établissements se préparent à recevoir les spectateurs tout en respectant les règles sanitaires.

Au cinéma Arvor de Rennes (Ille-et-Vilaine), rien n'a bougé depuis le 16 mars. Les films affichés sont les mêmes depuis la fermeture des établissements pour enrayer la propagation du coronavirus. Pourtant, en coulisses, on s'affaire. À l'heure du déconfinement, les responsables des lieux réfléchissent quotidiennement aux solutions à apporter pour assurer une réouverture en toute sécurité. 

"On sait que ça va être compliqué", déclare Patrick Fretel, président de l'association gérant le cinéma, à BFMTV. "Les sièges condamnés, ils va falloir les matérialiser. On peut mettre un sens interdit, pour dire qu'on ne s'y assoit pas."

Équation aux multiples inconnues

Beaucoup d'idées, mais rien de lancé: "On attend le cahier des charges avec impatience", explique-t-il. Ce protocole sanitaire, grande interrogation du moment, est toujours en négociation avec le ministère de la Culture.

"Nous allons avoir une jauge (de spectateurs autorisés)", prédit Isabelle Gibbal-Hardy, présidente de l'association des cinémas indépendants parisiens. "On ne sait pas de combien, on pense que ce sera de 50%. Nous allons tout mettre en place pour assurer la sécurité des spectateurs."

Cela passera par le port de masques et la désinfection des lieux. Mais il reste un problème de taille: quel film voir, puisque la plupart des grosses sorties ont été déplacées à l'automne? La date de réouverture devrait être connue au plus tard début juin. 

Claire Fleury, avec Benjamin Pierret