BFMTV

Björk révèle avoir été sexuellement harcelée par "un réalisateur danois"

-

- - -

Par le biais d'un post Facebook, la chanteuse islandaise évoque un tournage particulièrement difficile. Un témoignage inspiré par les nombreuses femmes qui dénoncent le harcèlement sexuel sur les réseaux sociaux, dans la foulée du scandale Harvey Weinstein.

La résonance de l'affaire Harvey Weinstein a largement dépassé les frontières américaines. Le scandale qui entoure l'influent producteur hollywoodien, tombé en disgrâce depuis la révélation de nombreuses accusations de harcèlement sexuel, d'agressions sexuelles et de viols, pousse de nombreuses femmes à dénoncer le sexisme dont elles ont été victimes. Dernier témoignage en date: celui de la chanteuse Björk, qui évoque sur Facebook une expérience difficile avec "un réalisateur danois".

La star islandaise de la pop a révélé ce dimanche avoir été harcelée sexuellement au cours d'un tournage par un cinéaste, précisant que les témoignages qui affluent dans la foulée de l'affaire Weinstein l'avaient incitée à en parler. "Lorsque je suis entrée dans la profession d'actrice, il m'est apparu très clairement que mon humiliation et mon rôle d'être humain (...) sexuellement harcelé était la norme", accuse la chanteuse, ajoutant:

"Comme je repoussais à maintes reprises le réalisateur, il boudait et me punissait et donnait à son équipe l'impression que j'étais la personne à problèmes."

L'espoir d'une "vague de changement"

La chanteuse de 51 ans, qui a annoncé la sorti prochaine d'un nouvel album, a joué dans une poignée de films au cours de sa carrière, notamment Dancer in the dark de Lars Von Trier. L'artiste islandaise n'a pas révélé le nom de son harceleur, ni le film en question, mais a fait état d'une "équipe de dizaines de personnes qui a permis et encouragé" l'attitude du cinéaste auquel elle fait référence.

"J'ai pris conscience que le fait qu'un réalisateur puisse toucher et harceler ses actrices à volonté et que l'institution du cinéma le permette était universel", a-t-elle ajouté.

Björk a précisé que cet évènement n'avait pas compromis sa carrière car, a-t-elle souligné, elle n'avait pas "d'ambitions" dans le monde du cinéma. En revanche, elle s'est "inquiétée" pour les autres actrices qui travaillaient avec le même metteur en scène. "Arrêtons cela. Une vague de changement déferle sur le monde", conclut la chanteuse.
Benjamin Pierret avec AFP